Actualites
22:35 3 février 2017 | mise à jour le: 3 février 2017 à 22:35 temps de lecture: 3 minutes

25 arbres à souhaits en soutien aux familles des victimes

ATTENTAT. En soutien aux familles des victimes de la fusillade, la Ville de Québec invite les citoyens à utiliser les arbres à souhaits installés dans les 25 bibliothèques de la Bibliothèque de Québec. Le 13 février, tous les mots et dessins recueillis seront remis au Centre culturel islamique de Québec.

Le maire, Régis Labeaume, a réitéré son soutien envers la communauté musulmane et aux 17 orphelins des six victimes du 29 janvier. Il soutient que l’objectif de ce geste est de «permettre à tous les citoyens de s’exprimer et de démontrer que c’est dans la solidarité que nous sommes les plus forts.»

Julie Lemieux, vice-présidente du comité exécutif responsable de la culture, du patrimoine et de l’aménagement du territoire, décrit la bibliothèque comme un «symbole de la démocratisation de la connaissance et de la sensibilisation à la vie culturelle et à ses nombreuses manifestations.»

Au terme de la conférence de presse tenue à la Maison de la littérature, M. Labeaume, Mme Lemieux, de même que Chantal Gilbert, membre du comité exécutif responsable des communautés culturelles, et Colette Roy Laroche, ancienne mairesse de Lac-Mégantic, ont tour à tour inscrit un message avant de le poser dans l’arbre.

Un cimetière pour les musulmans

Plus tôt dans la journée, lors de son allocution aux funérailles de trois victimes, Régis Labeaume a promis que la ville de Québec aura un cimetière musulman. Toutefois, le projet est encore embryonnaire, de sorte qu’il est difficile d’obtenir de plus amples détails.

«Je pense sincèrement que nous ne le réalisons pas encore qu’il y a eu une fusillade à Québec et qu’il y a eu six morts. La semaine a été complètement folle», a dit le maire, qui croit que cela va frapper tout le monde dans deux ou trois semaines.

Ensuite, il s’est dit désolé de voir toute la haine qui a déferlé sur les réseaux sociaux. À ce niveau, la société a un travail à faire : «Moi, j’ai 60 ans, il n’y a rien à faire avec moi. Les jeunes ne sont pas racistes, mais ils sont dans un milieu de haine. Nous devons poser des gestes et changer des choses dans notre société.»

Jeudi soir, Samuel Huot, 20 ans, de Québec, a été arrêté pour avoir tenu des propos haineux sur son profil Facebook. À ce sujet, le maire s’est dit «très content».

Soutien de Colette Roy Laroche

Au cours de la semaine, Régis Labeaume a apprécié le soutien de Colette Roy Laroche, ancienne mairesse de Lac-Mégantic, dont la force avait impressionné le Québec en entier après la tragédie ferroviaire du mois de juillet 2013.

«J’ai eu l’impression que le train nous frappait une deuxième fois, a-t-elle dit. J’ai envoyé des petits messages de réconfort et de courage à Régis, qui est devenu mon ami, parce qu’il a toujours été là pour nous à Lac-Mégantic, dès les premières heures.»

«Elle a été la seule personne qui a été capable de trouver les mots appropriés cette semaine», a vanté M. Labeaume au sujet de Mme Roy Laroche, qui souhaite de tout cœur que les gens n’oublient pas l’élan de solidarité de la dernière semaine.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *