Actualites
20:01 15 février 2017 | mise à jour le: 15 février 2017 à 20:01 temps de lecture: 3 minutes

ENSEMBLE, pour célébrer la diversité

SPECTACLE. Horrifié des événements du 29 janvier à la mosquée de Québec, Byron Mikaloff, du groupe The Lost Fingers, a eu l’idée d’organiser un événement de compassion qui réunira la communauté. Rapidement, son projet a pris forme, de sorte que le dimanche 26 février, le Capitole de Québec sera le théâtre d’un spectacle réunissant une centaine d’artistes.

Olivier Dufour, concepteur du spectacle, en compagnie de Byron Mikaloff, initiateur et directeur musical du spectacle.

(Photo TC Media – Charles Lalande)

«Unissons-nous pour la paix et pour célébrer nos différences, parce qu’ENSEMBLE, nous sommes plus forts. Cette grande affirmation de la force de la diversité mettra en scène des rencontres musicales originales et inattendues entre des Québécois de toutes provenances», a lancé M. Mikaloff, débarqué au Québec il y a 22 ans, alors qu’il ne parlait pas un seul mot de la langue de Molière.

Le natif de la Colombie-Britannique n’en revient pas de la réponse «fabuleuse» des artistes québécois. À ce jour, Bruno Pelletier, Pascale Picard, Karim Ouellet, Webster, Bobby Bazini et une quinzaine de musiciens de l’OSQ ont déjà confirmé leur présence. D’autres noms devraient s’ajouter dans les prochains jours.

Olivier Dufour, le directeur artistique de Dufour Spectacles et images, a annulé un voyage en Asie pour s’impliquer à titre de concepteur du spectacle. Normalement, un tel événement nécessite une organisation de six mois, mais devant l’urgence d’agir, le tout sera prêt en trois semaines, aidé d’une équipe de 150 bénévoles.

«Nous avons ressenti le besoin de faire quelque chose, de créer un grand événement de solidarité pour les victimes, leurs familles et leurs proches, mais aussi pour tous les gens de Québec, pour panser collectivement cette blessure», a expliqué celui qui tente de décrocher le contrat de présenter les cérémonies d’ouverture et de clôture des Jeux olympiques de 2020, qui auront lieu à Tokyo.

De l’implication spontanée

À leur grande surprise, de nombreuses personnalités du monde des affaires, et même des citoyens, ont proposé de mettre l’épaule à la roue.

Une femme a proposé de cuisiner un couscous pour tous les artistes. Peter Simons a téléphoné les organisateurs afin de contribuer. Puis, Mohamed Yangui, le président du Centre culturel islamique de Québec, s’est lui-même invité dans la programmation. Micro à la main, il chantera un chant traditionnel.

«Vous n’avez pas idée de tout l’appui reçu», s’est exclamé M. Dufour.

Le mercredi 22 février, à partir de 16h00, les 1200 billets seront disponibles à la billetterie du Capitole, dont l’organisation a fourni la salle de spectacle gratuitement. «C’est très rare! C’est exceptionnel», a renchéri le concepteur.

Pour les gens qui n’ont pas la chance d’y assister, le concert d’une durée de deux heures sera retransmis sur écrans géants à l’extérieur.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *