Actualites
15:35 10 février 2017 | mise à jour le: 10 février 2017 à 15:35

Les services préhospitaliers d’urgence de Québec déclenchent leur grève

GRÈVE. La grève des services préhospitaliers d’urgence pour la région de la Capitale-Nationale et l’Estrie a débuté ce matin et se poursuivra jusqu’au 12 février. Les ambulanciers ont toutefois l’obligation de maintenir les services essentiels à la protection de la santé ou de la sécurité des citoyens.

(Photo TC Media – Archives)

Sans convention collective depuis le 31 mars 2015, les travailleurs et travailleuses du secteur préhospitalier de Québec ont joint aujourd’hui le mouvement de grève provincial qui vise à faire débloquer les négociations.

«À l’heure actuelle, l’un des principaux points d’achoppement dans les discussions avec les syndicats concerne le financement des augmentations de salaire et des autres conditions ayant un impact financier sur les coopératives», peut-on lire dans un communiqué émis ce matin par la Fédération des Coopératives des Paramédics du Québec.

Les coopératives de paramédics attendent actuellement de signer leur nouveau contrat de service avec le ministère de la Santé et des Services sociaux, lequel prévoira les conditions de financement des coopératives.

En avril 2016, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette a annoncé son retrait des négociations. «Il disait confier cette responsabilité entièrement aux diverses entreprises privées et coopératives du secteur. Toutefois, aux tables de négociation, celles-ci n’ont aucun mandat pour faire progresser les discussions», explique le président de l’Association des travailleurs du préhospitalier de Québec (ATPH–CSN), Frédéric Maheux.

L’ATPH–CSN regroupe 330 paramédics qui couvrent le territoire de la Ville de Québec et mène ses négociations de concert avec les membres CSN du secteur préhospitalier de tout le Québec.

Les coopératives de paramédics au Québec  emploient 1 576 paramédics membres travailleurs et membres travailleurs actionnaires. Elles offrent de l’emploi à plus de 1 750 personnes. Elles dispensent 30 % de l’ensemble des transports préhospitaliers au Québec et desservent 32 % de la population du Québec. Elles détiennent notamment 30 % de tous les permis d’ambulance délivrés sur le territoire québécois.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *