Actualites
15:30 11 février 2017 | mise à jour le: 11 février 2017 à 15:30 temps de lecture: 4 minutes

50M$ pour une résidence pour personnes âgées à L’Ancienne-Lorette

IMMOBILIER. Un complexe résidentiel pour personnes âgées s’en vient très prochainement à L’Ancienne-Lorette, un projet qui nécessite un investissement de 50M$ pour le promoteur.

Le terrain du projet est situé au coin de l’avenue Jules-Verne et le boulevard Wilfrid-Hamel.

(Photo: Google street view)

C’est le Groupe résidences du patrimoine qui s’est porté acquéreur de ce terrain, selon le journal Le Soleil. Le projet comptera plus de 400 unités, sur huit à neuf étages. La première pelletée de terre se fera à l’été 2017 si tout se passe comme prévu pour se conclure à l’automne 2018. Le restaurant Mike’s situé sur ce terrain, déménagera dans les prochains mois.

Cet article pourrait vous intéresser: Le développement de L’Ancienne-Lorette passera par le boulevard Hamel

Le projet s’échelonne sur plusieurs phases, rapporte le maire de L’Ancienne-Lorette, Émile Loranger. La première sera destinée à des condos et des espaces locatifs, tandis que la seconde sera destinée aux personnes en perte d’autonomie.

La Ville de L’Ancienne-Lorette s’apprêtait à modifier le règlement de zonage pour ce terrain situé au coin de l’avenue Jules-Verne et du boulevard Wilfrid-Hamel. «Le terrain a toujours permis soit du commercial ou du résidentiel, rapporte M. Loranger. On avait l’intention de rendre le terrain exclusivement à usage commercial de haut niveau.»

Le projet présenté par le promoteur a fait changer d’idée la Ville. «En termes de revenus de taxes, on parle d’un projet de 50M$. Ça va rapporter passablement de taxes. Pour nous, c’est aussi payant.» Après évaluation, la municipalité s’est aperçue que le changement de zonage comportait des risques inutiles. «On a annulé notre projet de règlement pour laisser libre cours à ce projet.»

Bénéfice pour la ville

Le maire Émile Loranger voit d’un bon œil l’arrivée de ce nouveau complexe sur le boulevard Wilfrid-Hamel. Un projet d’une telle envergure permet à la Ville d’envisager un investissement majeur pour le boulevard pour ensuite aller chercher des commerces plus intéressants. «C’est comme l’œuf ou la poule, il faut commencer quelque part», illustre M. Loranger.

Les plans qu’on a présentés au maire ne le laissent pas indifférent. «Le projet a un look assez extraordinaire, confirme-t-il. Ça va donner de la gueule au boulevard.» Le projet cadre également avec les objectifs d’embellissement du boulevard Wilfrid-Hamel.

Dans un second temps, L’Ancienne-Lorette veut mettre en place un plan stratégique de développement du boulevard Hamel. La Ville veut évaluer à quel endroit elle doit mettre ses énergies pour être la plus efficace possible. «On ne peut se permettre de se disperser partout. Il ne faut pas non plus que le boulevard se développe au gré de la volonté des promoteurs, parce qu’il n’y aura pas de ligne de conduite, d’épine dorsale.» Le maire assure que c’est une question de mois, et non d’années, avant que l’on voie le nouveau plan de développement de cette artère routier.

«On a rencontré une firme de consultants la semaine dernière. On en a d’autres à rencontrer encore. La prochaine étape, c’est de faire un plan stratégique de développement du boulevard Hamel. On veut établir quels sont les créneaux dans lesquels on est susceptible d’aller attirer des commerces, dans quelle place on doit mettre nos énergies. On ne peut se permettre de se disperser partout. Il ne faut pas non plus que le boulevard se développe au gré de la volonté des promoteurs, parce qu’il n’y aura pas de ligne de conduite, d’épine dorsale. Ce n’est pas une question d’années, mais de mois.»

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *