Actualites
00:49 21 février 2017 | mise à jour le: 21 février 2017 à 00:49 temps de lecture: 2 minutes

Un cas de surdose au fentanyl à Donnacona?

STUPÉFIANT. Le pénitencier de Donnacona a vécu ce qui semble être son premier cas de surdose au fentanyl, une drogue extrêmement puissante qui a déclenché un véritable fléau dans l’ouest du pays.

Le fentanyl est une drogue particulièrement puissante.

TC Media – Ghyslain Bergeron

Un détenu du pénitencier fédéral de Donnacona aurait selon les premières constatations été intoxiqué par le fentanyl, un analgésique opioïde 100 fois plus fort que la morphine. C’est Santé Canada qui doit évaluer la nature de la substance qui a provoqué la surdose, ce qui pourrait prendre jusqu’à six mois.

La situation inquiète pour la santé des détenus, mais également pour celle des agents correctionnels. «Ça nous prend plus de formation, croit le président de la région du Québec pour du Syndicat des agents correctionnels du Canada (UCCO-SACC-CSN), Frédérick Lebeau. On a besoin de plus d’information sur le traitement, sur la disponibilité du naloxone.»

Le naloxone est un traitement efficace qui prévient les surdoses causées par cette puissante drogue et autres opioïdes. «Ce n’est pas sorcier à utiliser, mais c’est le avant et le après qui manque, estime M. Lebeau. Comment est-ce qu’on le détecte? Est-ce qu’il va revenir tout de suite après? Ce sont toutes ces notions auxquelles on doit répondre.»

Dans l’ouest du pays, deux agents ont vécu un épisode d’intoxication au fentanyl lors d’une fouille de routine. «Les deux agents racontaient s’être sentis particulièrement faibles, même se sentir partir», raconte M. Lebeau.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *