Actualites
18:40 5 décembre 2017 | mise à jour le: 5 décembre 2017 à 18:40 temps de lecture: 2 minutes

Le CIO suspend la Russie des Jeux olympiques

Le Comité international olympique a tranché et  suspend le Comité olympique russe des Jeux olympiques de Pyeongchang.

Le président Vladimir Putin n’est pas heureux de la décision du CIO.

Ansa

Certains athlètes russes seront autorisés à y prendre part, s’ils sont jugés «propres» dans le cadre de contrôles antidopage à long terme pratiqués selon les normes internationales. Ils seraient considérés comme des athlètes neutres en compétition sous le drapeau olympique, et se verraient refuser l’hymne russe s’ils gagnent l’or olympique. Ces règles ont été imposées aux athlètes russes lors des Championnats du monde d’athlétisme en août.

Cette décision a été prise par la commission exécutive du CIO réunie à Lausanne, moins de neuf semaines avant l’ouverture des Jeux de 2018, le 9 février, en Corée du Sud.

En date de lundi, 25 athlètes russes ont été disqualifiés des Jeux de Sotchi et exclus à vie des Jeux olympiques, et 11 médaillés ont perdu leur breloque. Un athlète russe a été blanchi.

La Russie n’occupe plus le sommet du classement des médailles des Jeux de Sotchi. Les athlètes exclus ont déclaré qu’ils feraient appel au Tribunal arbitral du sport (TAS), à Lausanne.

La Russie a nié à plusieurs reprises l’existence d’un programme de dopage parrainé par l’État. Elle blâme Grigory Rodchenkov, l’ancien directeur des laboratoires antidopage de Moscou et Sotchi, et demande l’extradition du scientifique des États-Unis, où il est un témoin protégé.

La délégation russe à cette réuniCertains athlètes russes sont autorisés à compétitionner, s’ils sont jugés «propres» dans le cadre de contrôles antidopage à long terme pratiqués selon les normes internationales. Ils seraient considérés comme des athlètes neutres en compétition sous le drapeau olympique, et se verraient refuser l’hymne russe s’ils gagnent l’or olympique. Ces règles ont été imposées aux athlètes russes lors des Championnats du monde d’athlétisme en août.

Cette décision a été prise par la commission exécutive du CIO réunie à Lausanne, moins de neuf semaines avant l’ouverture des Jeux de 2018, le 9 février, en Corée du Sud.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *