Actualites
00:35 16 mars 2017 | mise à jour le: 16 mars 2017 à 00:35 temps de lecture: 4 minutes

La pire tempête de l’hiver n’a laissé personne indifférent

MÉTÉO. Bien qu’elle perde de son souffle, la tempête qui a frappé l’ensemble du Québec depuis mardi soir continue de laisser ses traces dans la grande région de Québec.

La tempête a frappé de plein fouet la Capitale.

(Photo TC Media – Prisca Benoit)

En après-midi mercredi, Québec avait déjà reçu 35cm de neige selon Météomédia. Ce chiffre continuera de grimper jusqu’à jeudi, puisque toute la région était toujours en alerte de tempête mercredi soir. Plus d’une dizaine de centimètres pourraient toujours tomber sur la région, accompagnée de rafales de vents selon Environnement Canada.

À Québec en soirée, on comptait encore 30 000 clients d’Hydro-Québec privés d’électricité. Plusieurs n’avaient plus de courant depuis la veille vers 23h. La panne qui affecte le poste Frontenac touche particulièrement les secteurs de Vanier, Limoilou et Charlesbourg. D’ailleurs, le manque d’électricité ne serait pas lié à la tempête de neige, rapporte la direction d’Hydro-Québec.

La Ville de Québec a décidé d’ouvrir les portes de trois centres communautaires à ses résidents qui manqueraient toujours d’électricité. Le centre communautaire Michel-Labadie (3705, avenue Chauveau), le centre communautaire Saint-Roch (230, rue du Pont) et le gymnase François-Borgia (7700, 3e Avenue Est) sont ouverts jusqu’à tard en soirée pour permettre aux citoyens de venir se réchauffer. En soirée mercredi, les centres communautaires attendaient toujours de savoir s’ils allaient ouvrir leur porte pour la nuit.

Nombreuses collisions

Près d’une soixantaine de collisions ont été dénombrées par le Service de police de la Ville de Québec de 6h à 18h mercredi. Aucun incident majeur n’a été rapporté sur le territoire de la ville. Du côté du Service de police de la Ville de Lévis, on dénombre très peu d’accrochages et de sorties de routes. La situation était revenue au calme en milieu d’après-midi. Quelques automobilistes confus (ou téméraires) ont essayé de rembarquer sur l’autoroute 20 avant la réouverture de celle-ci. Ils ont été escortés sans encombre par les policiers.

Cependant, vers15h30 un accident sur l’autoroute Laurentienne à la hauteur de la sortie Jacques-Bébard a causé sa fermeture en direction nord pendant 1h30. La mise en portefeuille d’un véhicule lourd a entraîné une collision avec une voiture. Le chauffeur de celle-ci s’en est bien tiré, mais celui du véhicule lourd a été emmené à l’hôpital par mesure préventive. L’incident a compliqué la circulation dans le secteur, notamment sur Henri-Bourassa où des policiers du SPVQ assuraient la circulation.

Retour au calme à Lévis

Sur la Rive-Sud, d’imposantes files de camions ont poireauté une partie de la journée en bordure de l’autoroute 20 en attendant la réouverture du réseau. La transcanadienne a finalement été débloquée vers 15h.

Le fleuve a fait des siennes dans plusieurs secteurs, notamment dans le Petit-Champlain et sur la rue Dalhousie. D’autres débordements ont aussi été rapportés sur le boulevard Sainte-Anne à Beauport et sur la Côte-de-Beaupré. Le fleuve Saint-Laurent a également débordé du côté de Lévis à divers endroits, mais les dommages ont été limités et aucune évacuation n’a été nécessaire, selon la Ville.

La tempête est allée jusqu’à affecter le Réseau de transport de la Capitale en raison des pannes d’électricité. Des problèmes dans la maintenance des véhicules ont été engendrés en raison du manque d’électricité dans le garage de le rue des Rocailles pendant près de 15 heures. Moins de véhicules étaient sur la route en raison de cet incident. D’ailleurs, les chauffeurs du RTC ont dû remettre leur assemblée prévue mercredi pendant laquelle ils devaient se prononcer sur l’entente survenue entre le Syndicat et la partie patronale.

La malle en retard

Postes Canada a aussi émis un avis comme quoi le courrier allait arriver plus tard qu’à l’habitude. Dans son communiqué, la direction explique que l’état du réseau routier était trop dangereux pour envoyer les facteurs sur la route.

L’ensemble des commissions scolaires ont fermé boutique pendant cette journée de tempête. Même l’Université Laval a annulé son avant-midi de cours en raison des conditions routières. Les cours ont repris dès midi. Plusieurs étudiants vivant en périphérie ont dû composer avec des routes fermées, retardant ou empêchant la venue à leur cours.

La Ville de Québec est en vaste opération déneigement toute la nuit dans l’ensemble des arrondissements. Le stationnement a donc été interdit dans la rue.

Avec la collaboration de Raphaël Beaumont-Drouin

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *