Actualites
21:42 30 mars 2017 | mise à jour le: 30 mars 2017 à 21:42 temps de lecture: 3 minutes

Déficit de 5,2M$ pour le Centre Vidéotron, avance l’opposition

POLITIQUE. Les déficits envisagés face à l’absence d’une équipe de hockey dans l’amphithéâtre de Québec sont beaucoup plus importants qu’estimés. Du moins, c’est ce qu’affirme la chef de Démocratie Québec, Anne Guérette.

La chef de l’opposition à Québec, Anne Guérette

(Photo TC Media – Prisca Benoit)

Lors de sa tournée pour faire la promotion de la construction d’un nouvel amphithéâtre à Québec, Régis Labeaume avait répété à maintes reprises que le déficit par rapport à l’amphithéâtre advenant l’absence d’une équipe de la Ligue nationale de hockey serait de 600 000$. Cependant, Démocratie Québec a avancé jeudi en fin d’avant-midi que le déficit net de la Ville se chiffrait plutôt à 5,2M$.

C’est du côté des revenus que les sommes attendues ne sont pas au rendez-vous, selon les données présentées par l’opposition. En 2011, le maire rapportait que le loyer du Centre Vidéotron allait rapporter 2,94M$ à la Ville. Or, une entente liant la Ville et Quebecor oblige Québec à éponger le déficit de l’amphithéâtre jusqu’à concurrence du loyer. Aucune somme n’a été gagnée de ce côté depuis l’ouverture de l’édifice.

Les redevances par rapport aux billets vendus ne sont pas tout à fait au rendez-vous non plus. La Ville avait projeté des revenus de 2,8M$ de ce côté, un montant qui s’est plutôt chiffré à 1M$ selon les données de l’opposition.

Aussi, en 2011, la Ville croyait que l’arrivée du Centre Vidéotron dans le secteur allait encourager la construction de nouveau projet dans le coin de l’amphithéâtre. Or, jusqu’à présent, rien n’est à l’horizon selon Démocratie Québec. L’opposition n’a pas calculé l’impact qu’a eu le Centre Vidéotron sur la valeur foncière des immeubles environnants, «un travail de moine», soutient Mme Guérette.

Au total, plutôt que les 7,74M$ prévus en revenus, c’est plutôt 1,36M$ qu’a rapporté le Centre Vidéotron à la Ville de Québec, en comptant les taxes payées par TVA et le Centre Vidéotron pour l’usage exclusif des locaux de 365 000$.

Dépenses moindres

La colonne des dépenses est plus souriante pour la Ville, reconnaît Anne Guérette. Le coût d’emprunt pour la Ville, équivalent à l’hypothèque du Centre Vidéotron, revient à 6,3M$ en 2016, plutôt que les 8,34M$ envisagés. La différence s’explique notamment par les taux d’intérêt avantageux à l’heure actuelle.

Démocratie Québec a également mis dans son calcul les coûts reliés à l’entretien préventif de l’immeuble, des dépenses amenées à augmenter avec les années, rappelle Mme Guérette. Pour 2016, la dépense représente 215 000$. L’opposition s’est gardée d’inclure dans son calcul les revenus et dépenses reliés au stationnement, comme ceux-ci sont près de s’équivaloir, selon eux.

Avec des dépenses de 6,5M$ et des revenus de 1,36M$, la chef de l’opposition se questionne sur les motivations du maire à faire la promotion de l’amphithéâtre. «On se pose de sérieuses questions sur le deal que le maire avait annoncé. On se pose la question aussi: « est-ce que le maire aurait menti à la population ou ne sait-il tout simplement pas compter? »», lance Mme Guérette.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *