Actualites
01:40 22 mars 2017 | mise à jour le: 22 mars 2017 à 01:40 temps de lecture: 3 minutes

Saint-Augustin: la proposition de remboursement de la dette rejetée

MUNICIPAL. Les conseillers municipaux de Saint-Augustin-de-Desmaures ont rejeté la proposition du maire Sylvain Juneau d’affecter le solde du surplus du budget de fonctionnement de l’année 2015 de 3,1M$ au remboursement de la dette.

Devant les conjonctures qu’il estime intéressantes pour le remboursement de la dette de la Ville, le maire de Saint-Augustin Sylvain Juneau avait proposé lors du conseil municipal mardi d’affecter la somme de 3 142 000$ au remboursement de la dette. La somme provient d’une résolution votée en mai 2016 qui servait à combler un déficit éventuel dans le budget de 2016 si jamais la vente de terrains industriels n’était pas au rendez-vous.

Or, selon le maire Juneau, la Ville de Saint-Augustin est assurée de ne pas faire de déficit pour l’année 2016. «On n’a aucune raison d’attendre alors qu’on sait qu’on ne fera pas de déficit en 2016 et qu’on aura un surplus en 2016, explique-t-il. On n’a pas d’intérêt de garder cet argent-là.» Selon ses calculs, conserver l’argent comme marge de manœuvre fait perdre 10 000$ par mois à la municipalité en frais d’intérêts et de gestion.

L’excédent envisagé pour 2016 doit toujours être calculé. Une offre d’achat pour un terrain dans le parc industriel François-Leclerc Sud d’une valeur de 4M$ suggère que l’année 2017 s’annonce elle aussi favorable pour la vente de terrains industriels. «Si la vente se conclut, on serait déjà au-dessus de notre objectif de vente de terrains», explique le conseiller municipal Raynald Brulotte.

La proposition n’a pourtant pas trouvé écho chez les conseillers municipaux de la municipalité qui l’ont rejeté cinq voix contre deux. Le conseiller municipal Louis Potvin suggère plutôt que ce montant pourrait être utilisé pour payer directement certains investissements plutôt que d’emprunter le montant. «Si à la fin de l’année, on a payé 3M$ et qu’on a remboursé 3M$, on n’est pas plus avancé», illustre-t-il. La promesse d’achat actuelle n’est pas suffisante selon le conseiller pour sécuriser la vente de terrains industriels pour 2017.

Raynald Brulotte qui avait voté en faveur de la résolution avec M. Juneau, expliquait à l’assemblée que les temps étaient favorables au remboursement de la dette, comme les taux d’intérêt étaient bas. Sa position s’est valu de nombreux applaudissements des citoyens présents au conseil municipal.

Une deuxième proposition visait à affecter les excédents du budget de fonctionnement de 2016 au remboursement de la dette. Une somme de 900 000$ avait déjà été mise de côté pour couvrir les dépenses excédentaires de 2017 si nécessaire. La résolution a elle aussi été rejetée par les conseillers municipaux.

À lire également: Juneau veut réduire la dette de Saint-Augustin au plus vite

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *