Actualites
15:28 21 mars 2017 | mise à jour le: 21 mars 2017 à 15:28 Temps de lecture: 3 minutes

Tour Charles-Bruneau: de l’inspiration pour le parcours de la Guérison

PÉDIATRIE. Plusieurs centaines de cyclistes pédaleront encore une fois cette année lors du Tour Charles-Bruneau, au profit des enfants de la province qui sont atteints du cancer. Pour le porte-parole Pierre Jobin, il s’agira d’une sixième participation afin de rendre la vie plus facile à des enfants comme le jeune Benjamin.

Pierre Jobin, Benjamin Perron, Rébecca Dumont et Gertrude Bourdon

(Photo TC Media – Mathieu Turgeon)

«C’est lui le héros du jour!, a déclaré le chef d’antenne de TVA Québec. J’ai la chance d’avoir trois enfants en santé, alors c’est important pour moi d’aider à la guérison en pédalant.»

Mercredi, Benjamin Perron, âgé de 8 ans, terminera son traitement de chimiothérapie afin de traiter une leucémie lymphoblastique aiguë. Si plusieurs enfants auraient choisi une gâterie comme du McDonald pour célébrer, Benjamin a dit souhaiter quelque chose d’un peu plus raffiné. «Je veux manger une coquille Saint-Jacques», a-t-il dit tout sourire.

L’édition 2017 se tiendra du 4 au 7 juillet, un peu partout au Québec. Sept différents parcours se rejoindront à Boucherville. Le parcours de la Guérison, qui joindra Québec à la ville de la Montérégie, se déroulera sur deux jours, les 6 et 7 juillet. À un peu plus de trois mois du départ, 28 000$, sur un objectif de 100 000$, ont déjà été amassés.

Chaque année, le Tour cycliste Charles-Bruneau permet d’amasser d’importantes sommes d’argent. L’objectif global pour 2017: 3M$. «En 27 ans, ce sont plus de 50 millions de dollars qui ont été investis en recherche et dans la construction, l’aménagement et l’équipement d’un Centre et de trois Unités d’oncologie pédiatrique», indique l’organisme.

Depuis 1995, l’événement lui-même a permis d’amasser 18M$, avec une distance parcourue de plus de 22 000km à travers le Québec.

Un événement d’une importance capitale

Pour Gertrude Bourdon, présidente-directrice générale du CHU de Québec-Université Laval, un événement comme le Tour Charles-Bruneau est essentiel pour le quotidien. «C’est un projet exceptionnel pour notre clientèle pédiatrique du Centre Mère-Enfant. Quand une fondation comme celle du Centre de cancérologie Charles-Bruneau nous offre un montant aussi important pour un projet et qu’en même temps on constate qu’on a besoin de mieux adapter nos espaces, ça nous permet de faire tout ça, mais dans un secteur totalement aménagé selon les besoins», affirme-t-elle.

«On parle d’une aile qui portera le nom de l’unité Charles-Bruneau et ça devrait être prêt pour l’été 2018, alors que les travaux débuteront en juillet prochain. On a travaillé avec des familles pour faire les plans pour s’assurer de s’occuper des patients le mieux possible. On parle d’un investissement de 11M$», ajoute Mme Bourdon.

Le porte-parole du Tour Charles-Bruneau, Pierre Jobin, s’est aussi réjoui du développement du projet. «C’est concret maintenant! C’est tellement important pour la guérison des enfants d’avoir une chambre à pression négative, c’est-à-dire où il ne rentre pas de microbes. L’environnement de l’enfant et des parents, c’est important au niveau du moral aussi.»

Pour plus d’informations sur le Tour Charles-Bruneau, consultez le tourcibc.charlesbruneau.qc.ca/accueil.

TC Media

Benjamin Perron, en compagnie de Pierre Jobin

(Photo TC Media – Mathieu Turgeon)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *