Actualites
18:26 8 mars 2017 | mise à jour le: 8 mars 2017 à 18:26 temps de lecture: 2 minutes

Une solution proposée pour le pont de Québec

PONT DE QUÉBEC. Un rapport créé par la firme Malette mandatée par la Chambre de commerce et d’industrie de Québec propose un nouveau modèle d’affaires et de gouvernance pour assurer la pérennité du pont de Québec. Parmi les recommandations, deux Sociétés qui auraient des mandats bien précis, devraient être créées.

Actuellement, la peinture du pont est évaluée à 400M$, sur 15 à 20 ans.

(Photo TC Media – Archives)

Alain Aubut, président et chef de la direction de la chambre de commerce et d’industrie de Québec, estime qu’il faut voir le pont autrement que de la peinture et qu’il y a beaucoup de travail de sensibilisation à faire. Le rapport présenté démontre que le pont pourrait éventuellement être un moteur de développement économique.

Tout d’abord, la Société du pont de Québec aurait comme mandat d’assurer le bon déroulement des travaux et l’utilisation efficiente et efficace des ressources pour répondre aux besoins en matière d’entretien, de travaux majeurs et de peinture du pont.

La première action, avant même de penser à mettre sur pied la Société du pont de Québec, est de réaliser une étude des coûts actualisée sur l’ensemble des travaux à effectuer dans une perspective de 15 à 20 ans pour permettre un partage équitable entre les principaux acteurs, soit le gouvernement fédéral, le gouvernement provincial et le CN (Canadien National). Actuellement, la peinture du pont est évaluée à 400M$, sur 15 à 20 ans.

Ce rapport démontre toutefois qu’il y aurait de grandes économies à faire si les différents travaux à faire étaient jumelés. Les coûts entre autres liés aux échafaudages, à la mobilisation et au maintien de la circulation seraient grandement diminués. Ce travail serait facilité par la Société du pont de Québec.

Valorisation du pont

Le deuxième volet, qui devra être mis sur pied, est la Société de valorisation du pont de Québec. Son mandat serait de mobiliser tous les acteurs de la société civile pour mettre le pont en valeur, comme par exemple, le musée de la civilisation et l’aquarium de Québec.

Cette société pourrait s’articuler autour de la promotion de l’image touristique, la préservation du patrimoine historique ainsi que l’éducation.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *