Actualites
15:38 28 mars 2017 | mise à jour le: 28 mars 2017 à 15:38 temps de lecture: 3 minutes

De l’éclairage festif et du WiFi dans Saint-Roch

MUNICPAL. La Ville de Québec octroie 187 000$ à l’entreprise DimOnOff pour la tenue d’un projet-pilote pour faire de Saint-Joseph Est une rue techno et innovante.

Bernard Têtu de DimOnOff (à gauche) explique le projet de vitrine technologique qu’il a déjà testé dans d’autres villes.

(Photo TC Media – Monica Lalancette)

Dans le cadre d’une vitrine technologique, l’entreprise DimOnOff testera dès cet été un système de contrôle à distance de l’éclairage. Des dispositifs seront installés sur les lampadaires entre les rues Saint-Dominique et Dorchester pour permettre de modifier l’éclairage lors d’événements spéciaux et sur les places publiques, comme celle de la bibliothèque Gabrielle-Roy. Des capteurs pour le comptage des piétons et des voitures seront aussi mis à l’épreuve.

Grâce au projet, les visiteurs auront accès à un réseau Internet sans-fil à l’extérieur des commerces. Le projet-pilote d’une durée de trois ans sera évalué l’an prochain. Il n’est pas exclu que la Ville de Québec tente le coup sur d’autres artères commerciales.

Micros et poubelles « intelligentes »

La technologie qui sera mise à l’essai par DimOnOff permet une foule d’applications, détaille le président Bernard Têtu. L’utilisation des capteurs et du WiFi ouvre par exemple la porte à la détection de pannes ou de bris sur le réseau municipal.

On peut aussi penser à la mise en place de gestion de poubelles intelligentes ou à la gestion de lecteurs de musique. Un système de détection de places de stationnement libres est par ailleurs en cours de développement. Avec l’installation de micros et de caméras qui captent des images infrarouges, DimOnOff peut finalement prendre « le feeling d’une rue » : sons, faits divers, etc.

Plutôt que d’« espionnage », Bernard Têtu parle plutôt d’un outil pour « nourrir l’intelligence de notre ville ». DimOnOff a déjà vendu sa technologie à d’autres villes, comme Shawinigan et Montréal.

Une « signature » pour Saint-Roch

La Société de développement commercial (SDC) de Saint-Roch cherchait depuis quelque temps à dynamiser ses artères commerciales. L’ajout d’Internet sans fil faisait partie des priorités, indique le président Éric Courtemanche, selon qui le projet-pilote cadre parfaitement avec la personnalité techno du quartier. « De se distinguer avec des rues intelligentes comme ça, ça amène une signature différente à Saint-Roch qui peut juste être positive ».

La SDC juge que la technologie de comptage des piétons et des véhicules permettra de quantifier plus précisément l’achalandage dans le quartier. La technologie pourrait autrement aider à prévoir les endroits idéaux pour les transports actifs et à planifier la venue du projet de service rapide par bus (SRB), avance M. Courtemanche.

TC Media 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *