Actualites
11:17 22 août 2017 | mise à jour le: 22 août 2017 à 11:17 Temps de lecture: 2 minutes

Coup d’oeil sur l’éclipse solaire totale

ASTRONOMIE. Véritable passionné de l’observation des corps célestes, Philippe Moussette a pu observer l’éclipse du soleil survenue le 21 août dernier. Pour vivre la disparition totale de l’astre du jour derrière la lune, le président du Club Véga de Cap-Rouge s’est rendu à Gallatin, au Tennessee.

Éclipse solaire totale captée aux États-Unis.

(Photo gracieuseté – Philippe Moussette Club Véga)

Encore émerveillé par l’intensité du moment, M. Moussette le qualifie d’expérience d’une vie pour un astronome amateur. «C’est très spécial de voir subitement tomber la nuit en plein jour et d’en partager la fébrilité avec les observateurs autour. Ça donne le goût d’en suivre d’autres», explique celui qui envisage d’assister à une éclipse solaire prévue au Chili (22/07/2019 ou 14/12/2020) avant celle de Québec (8/04/2024).

L’installation d’observation de l’éclipse à Gallatin au Tennessee.

(Photo gracieuseté – Philippe Moussette Club Véga)

Le passionné d’astronomie a capté des clichés saisissants du phénomène, grâce entre autres à un appareil photo doté d’un téléobjectif F4 de 500mm couplé à un doubleur 1,4 et à un filtre. Il est parvenu, notamment, à figer des protubérances solaires (jets de flammes) produites par les vents à la surface de l’étoile. Pendant son absence, le phénomène partiel suivi au Club Véga et à l’Observatoire du Mont-Bélair a attiré plus 300 curieux à chacun des endroits où étaient organisées des activités d’observation.

TC Media

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *