Actualites
19:30 25 janvier 2017 | mise à jour le: 25 janvier 2017 à 19:30 temps de lecture: 4 minutes

Solutions envisagées pour sécuriser les piétons sur Laurier

MUNICIPAL. Préoccupée par le drame qui a coûté la vie à Marie-Pier Gagné, l’été dernier, la Ville de Québec envisage l’installation de parapets afin d’éviter qu’une voiture ne percute des piétons sur le terre-plein central du boulevard Laurier. Mise en place au printemps, la solution se veut temporaire, en attendant l’aménagement d’un lien piétonnier permanent et sécuritaire.

Le site de la tragédie qui a coûté la vie à Marie-Pier Gagné sera sécurisé par des parapets en attendant une solution temporaire. (Photo TC Media – Archives)

Le maire de Québec Régis Labeaume a confirmé les intentions de la Ville, au lendemain de la comparution de Jonathan Falardeau-Laroche. Le conducteur de 22 ans a été accusé de négligence criminelle causant la mort de la femme enceinte de 39 semaines qui se rendait au CHUL. S’ajoutent également des accusations de négligence criminelle causant des lésions à sa fille à naître qui a pu être sauvée, ainsi qu’à une passagère d’un véhicule dans lequel la voiture en perdition a terminé sa course folle.

Cet accident mortel aurait peut-être été évité, si le jeune homme épileptique n’avait pas pris sa voiture, le 10 août 2016. Ayant vraisemblablement subi un malaise au volant, il a empiété sur le terre-plein central du boulevard Laurier et happé mortellement Marie-Pierre Gagné, avant de percuter une voiture à l’intersection suivante. La future maman attendait pour traverser et se rendre à une consultation pour sa fin de grossesse.

«Même si les statistiques confirment qu’il s’agit d’un événement exceptionnel, on a l’impression qu’il faut faire quelque chose. Nous souhaitons améliorer la sécurité dans le secteur, par respect pour la maman qui a perdu la vie dans ce drame», a indiqué le maire Labeaume. Il prévoit l’installation d’une sorte de parapet empêchant une voiture en perdition, comme celle du jeune homme fautif Jonathan Falardeau-Laroche, de franchir le terre-plein central ou d’y happer des piétons.

«L’installation temporaire sera faite dès le printemps, parce qu’en hiver c’est trop compliqué. Les ingénieurs de la Ville ont déjà travaillé sur le projet et j’ai même vu des esquisses. Ça va être très bien fait, pour mieux protéger les gens» a confié M. Labeaume au cours d’une mêlée de presse. Se voulant rassurant, il a dit que ce ne sera pas de simples blocs de béton. Le maire veut quelque chose, même éphémère, de plus chic. Ce qui ne l’empêche pas de s’interroger sur la vitesse sur cette portion de l’artère.

Passerelle en vue

Selon le maire, la solution temporaire permettra de regarder pour une solution permanente avec les partenaires du milieu. Il refuse toutefois de s’avancer sur la forme éventuelle de celle-ci. «Ça pourrait être une passerelle ou encore un tunnel. Mais ce n’est pas simple, a-t-il convenu. On a un important hôpital et des centres commerciaux. En plus, il s’agit d’un boulevard très fréquenté, sur lequel s’en vient un SRB (Service rapide par bus). Alors, avec un lien souterrain, il y a des questions sécurité. Avec un lien aérien, il faut que la hauteur soit considérable pour ne pas entraver la circulation.»

Cette seconde option, qui semble privilégiée par M. Labeaume, requiert un traitement esthétique. Après tout, il s’agit de l’entrée ouest de la haute-ville de Québec. Il admet du même souffle que c’est pas mal plus complexe que ce qu’il aurait pensé. De plus, il faudra raccorder le tout au projet de SRB. L’ensemble du trajet de ce futur système de transport en commun doit répondre à des critères élevés de sécurité.

Déjà, le maire de Québec confirme avoir eu des rencontres sur le sujet avec Ivanhoé, propriétaire notamment de Laurier. Il dit avoir senti une bonne réception, poussant même l’audace jusqu’à leur demander de contribuer au projet de passerelle. «La réponse a été immédiatement affirmative. Les hauts dirigeants ont été très prompts à réagir. Tout le monde est très touché par cette tragédie-là», a conclu Régis Labeaume, laissant présager un intérêt réel pour y remédier et éviter toute autre perte de vie.

TC Media

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *