Actualites
19:06 6 janvier 2017 | mise à jour le: 6 janvier 2017 à 19:06 temps de lecture: 3 minutes

Beauport 2020: Accès Saint-Laurent Beauport ne se laissera pas faire

PORT DE QUÉBEC. Après avoir été renvoyé à ses devoirs à deux reprises par l’Agence canadienne d’évaluation environnementale, le Port de Québec peut maintenant faire un pas de l’avant et déclencher ses séances publiques d’information et ses consultations publiques. Le groupe citoyen Accès Saint-Laurent Beauport ne compte pas laisser les choses se dérouler sans donner son point de vue.

(Photo gracieuseté)

«Les ports de vrac ça ne se développe plus en ville au 21e siècle, ça se développe en dehors des villes», dénonce d’emblée le président du groupe Accès Saint-Laurent Beauport, Daniel Guay.

Se basant sur l’expérience québécoise et internationale, il estime que le Port de Québec devrait agrandir ses installations portuaires à l’extérieur de la Ville. «Le Saint-Laurent est grand», mentionne-t-il. Le projet de Beauport 2020 vise l’aménagement d’un terrain d’arrière-quai d’une superficie de 17,5 hectares, soit 175 000 mètres carrés.

M. Guay cite en exemple les ports de Sept-Îles et de Saguenay dont les installations portuaires s’éloignent des milieux résidentiels «pour éviter de nuire aux habitants», selon ses dires. 

Il craint également que la poussière causée par les matières en vrac ne cause de nouveaux épisodes de poussière rouge dans Limoilou, et à Vanier.

Il affirme que son regroupement va «tout faire» pour influencer la ministre de l’Environnement,  Catherine McKenna. «On va participer aux séances d’information. On a plein de commentaires pour le 1 et 2 février», affirme M. Guay.

Pour la partie du projet qui consiste à accroitre la superficie de la plage de la Baie de Beauport et de rehausser les services offerts, Daniel Guay estime que ça ne sert qu’à «rendre le projet plus acceptable socialement».

En novembre, Alupa Clarke, député fédéral de la circonscription Beauport-Limoilou, avait émis un communiqué saluant l’annonce du nouveau terminal à conteneur au Port de Montréal, profitant de l’occasion pour demander au gouvernement de Justin Trudeau d’investir dans le Port de Québec. Il considère que le gouvernement Trudeau doit reconnaître l’importance de la région de Québec comme moteur important de croissance économique.

Le Port de Québec tiendra une journée de présentation publique le 16 janvier prochain au Terminal de croisières du Port de Québec et L’Agence canadienne d’évaluation environnementale tiendra des séances de consultations publiques avec modérateur le 1 et 2 février. Les consultations publiques en ligne sont commencées depuis le 4 janvier.

Articles similaires

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • louis

    felicitation pour vos efforts deja les vans passe sur henri bourassa pour la reed (Anglo)et l hopital est la j espere ki vont faire passer et interdire les vans sur henri bourassa et les faire passer par l autoroute dufferin et faire prendre par la capital tout sa pour l hopital et le residentiel sa ses sans compter le bruit et la poussiere qu il souleve merci de votre