Actualites
17:03 18 janvier 2017 | mise à jour le: 18 janvier 2017 à 17:03 temps de lecture: 3 minutes

Web à Québec: l’industrie d’ici comparée à une licorne!

TECHNOLOGIE. L’organisation de la septième édition de Web à Québec (WAQ) a dévoilé, mercredi matin, la programmation de son édition 2017, qui aura lieu à l’Espace Dalhousie (Terminal du Port de Québec). À la surprise de tous, le directeur général de Québec Numérique est arrivé à la conférence de presse… déguisé en licorne.

Selon Pierre-Luc Lachance, il s’agit d’une métaphore pour illustrer l’importance de Québec dans le monde numérique. «C’était vraiment pour exprimer que le Web à Québec est rendu une licorne à travers l’industrie, est reconnu mondialement et a réussi à générer un enthousiasme de la part de l’industrie de numérique», a expliqué le directeur général de l’organisation derrière WAQ, une fois que tout le monde a eu terminé de rire et d’applaudir son audace.

Depuis quelques années, Web à Québec a acquis une notoriété très importante dans le domaine du numérique en Amérique du Nord. «Le WAQ est un événement professionnel où toute l’industrie des gens qui développent le Web, les applications mobiles et la communication/marketing, se rassemblent pendant trois jours pour élever le niveau d’excellence de cette industrie à Québec», a dit M. Lachance.

Le nombre de participants visé ayant été fixé à 1200 pour le printemps 2017, le directeur général/licorne affirme que les choses vont très bien. «Nous avons déjà 1000 billets de vendus, ça va vraiment bien. On espère que tout le monde va avoir du plaisir à échanger!»

Une programmation «complètement bonifiée»

Aux dires de Pierre-Luc Lachance, les participants auront droit à une programmation «complètement bonifiée», avec notamment l’apparition des classes de maîtres en lever de rideau. «Il y a beaucoup de nouveautés cette année, dont ces classes (3 avril) pour lesquelles nous sommes allés chercher des sommités internationales afin de former les gens de l’industrie. Il y a aussi le salon de rencontres où on va travailler le réseautage et le développement d’entreprises entre les acteurs.»

Selon lui, il s’agissait de poursuivre sur la lancée des dernières années. «L’an dernier, nous avons été victimes de notre succès! Cette année, nous voulons offrir aux participants plus que des conférences de haute qualité (plus de 70), mais aussi des espaces de travail adaptés à la réalité.»

TC Media

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *