Actualites
15:21 14 juin 2017 | mise à jour le: 14 juin 2017 à 15:21 temps de lecture: 3 minutes

La Ville prévoit un plan pour contrer l’agrile du frêne

INFESTATION. La Ville de Québec a dévoilé son plan de préinfestation à l’agrile du frêne 2017-2018. Ce plan prévoit des actions spécifiques de détection de l’agrile du frêne et des mesures afin d’être prêt à intervenir en cas d’infestation. Il poursuit la stratégie d’intervention du plan de préinfestation 2015-2016.

L’agrile du frêne.

gracieuseté

Avec plus de 13 000 frênes publics sur son territoire, principalement inventoriés dans l’arrondissement de La Cité-Limoilou, il est nécessaire d’intervenir en amont.

Remplacer les frênes municipaux par d’autres essences d’arbres constitue une importante mesure préventive afin de préserver la canopée de Québec. 

Plan d’action municipal

Avec le plan de préinfestation 2017-2018, diverses mesures sont mises de l’avant soit :

·         l’intensification de mesures de détection précoce par piégeage et par écorçage de branches;

·         la mise en œuvre d’un programme proactif de remplacement de frênes municipaux. Les nouveaux arbres plantés sont des espèces bien adaptées au milieu urbain et de moyen à grand déploiement à maturité.

·         la production des analyses nécessaires au déploiement d’un plan de lutte au moment opportun;

·         la poursuite de développement de partenariats  pour favoriser la valorisation du du bois de frêne

·         la diffusion d’information sur l’agrile du frêne aux citoyens.

Attention au bois de chauffage

L’agrile ne peut pas voler très loin, mais se propage majoritairement par le transport de produits forestiers. Le déplacement du bois de chauffage, même sur quelques kilomètres, risque de favoriser la propagation de l’agrile du frêne d’une région infestée ou potentiellement infestée vers une région non infestée.

Les citoyens et les gestionnaires de terrains de camping peuvent aider à prévenir une infestation en évitant de transporter du bois de frêne, du bois de chauffage, des billes et des branches ou tout autre type de bois de frêne. Il est préférable d’acheter uniquement du bois de chauffage local et de se renseigner sur sa provenance avant l’achat.

La Ville invite les citoyens à consulter le ville.quebec.qc.ca/agrile pour en savoir davantage sur l’agrile du frêne.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *