Actualites
19:12 5 juin 2017 | mise à jour le: 5 juin 2017 à 19:12 temps de lecture: 3 minutes

Poursuite de 12M$ : La Ville évalue ses recours

MUNICIPAL. La Ville de Québec et la conseillère Julie Lemieux évaluent tous les recours en réponse à la poursuite de 12M$ dans le dossier de l’église Saint-Cœur-Marie.

La conseillère Julie Lemieux et le maire de Québec, Régis Labeaume.

(Photo TC Media)

Dans une déclaration révisée par des avocats lue aux médias, la vice-présidente du comité exécutif responsable de l’aménagement du territoire, Julie Lemieux, a nié les allégations du promoteur Louis Lessard. Ce dernier a notamment affirmé dans une poursuite de 12M$, déposée contre la Ville, qu’on lui a suggéré un partenariat avec certaines firmes plutôt que d’autres. La poursuite éclabousse la conseillère Lemieux et le directeur des grands projets à la Ville, Charles Marceau.

À lire : La Ville de Québec poursuivie pour 12M$

« Je n’ai jamais utilisé ma position d’élue pour favoriser un projet ou tenter d’influencer une décision portant sur un projet auquel mon conjoint ou une autre firme à laquelle il est associé a participé », a prononcé Julie Lemieux, en réponse à la requête qui allègue que la Ville a suggéré que le promoteur s’associe à la firme ABCP, dont le conjoint de Mme Lemieux fait partie.

« Je ne peux pas accepter aujourd’hui qu’on tente de démolir 25 ans de travail et de salir ma réputation avec des mensonges et des calomnies sortant de la bouche d’un promoteur en soif de vengeance », a poursuivi l’élue, plaidant que l’honnêteté, l’intégrité et le respect des autres sont pour elle des valeurs essentielles. « J’évalue présentement tous les recours qui s’offrent à moi pour rétablir les faits et laver ma réputation », a-t-elle tranché.

Le maire de Québec, Régis Labeaume, a quant à lui voulu « rassurer » la population que « la Ville n’impose jamais de partenaires à des promoteurs pour des projets privés. La Ville ne fait aucun favoritisme en fonction des personnes qui développent des projets. Mon administration ne l’a jamais fait en 10 ans et ne le fera jamais». Lisant lui aussi une déclaration, le maire a tenu à rappeler que le rôle d’accompagnement des promoteurs privés par la Ville « ne signifie pas qu’elle doive accepter tous les projets qu’on lui présente. Monsieur a le droit d’être frustré du fait que nous ayons refusé sa demande de changement de zonage. Cependant, il n’a pas le droit de répandre tout plein de faussetés en vertu de cette frustration », a déclaré le maire.

Régis Labeaume a dit ne pas hésiter à mettre sa main à couper pour « reconnaître que Charles Marceau et Julie Lemieux sont des gens honnêtes, intègres et que le témoignage des faits est la vérité ». Le maire et la conseillère n’ont autrement pas dérogé de leurs déclarations, précisant qu’ils ne répondraient à aucune question des journalistes vu qu’il s’agit d’un dossier judiciarisé.

Le projet de tour de 18 étages que le promoteur Louis Lessard voudrait voir s’ériger sur le site de l’église Saint-Cœur-de-Marie, sur la Grande-Allée, a été refusé par la Ville de Québec.

TC Media 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *