Actualites
19:50 19 juin 2017 | mise à jour le: 19 juin 2017 à 19:50 Temps de lecture: 3 minutes

Les élus majoritaires à Saint-Augustin laisseront leur place à la relève

MUNICIPAL. Désireux de favoriser l’émergence de nouvelles idées et de démontrer qu’ils ne s’accrochent pas au pouvoir, les cinq élus majoritaires à Saint-Augustin annoncent qu’ils ne se représenteront pas aux prochaines élections. Les membres de l’ancienne administration municipale souhaitent faire place à un renouveau complet au sein du conseil de ville.

Les élus de Saint-Augustin, Denis Côté, Louis Potvin, France Hamel, Lise Lortie et Guy Marcotte ne seront pas du prochain scrutin municipal.

(Photo TC Media – François Cattapan)

Par leur annonce, un peu plus de quatre mois avant le scrutin, les conseillers en place espèrent susciter l’intérêt d’une relève constructive, dynamique et tournée vers l’avenir. Ils se montrent confiants que leurs concitoyens entendront leur message et que des gens dédiés et engagés prendront le relais de l’équipe actuelle.

Pour les cinq conseillers, l’occasion est belle pour leurs concitoyens de se lever et de prendre en charge l’avenir de leur Ville.

(Photo TC Media – François Cattapan)

Toujours solidaires dans leurs décisions concernant l’administration des affaires de la Ville au fil des ans, les cinq élus issus de l’équipe de l’ex-maire Marcel Corriveau ont choisi d’annoncer leur éventuel retrait de la vie politique ensemble. Ils suggèrent au passage de renouveler l’ensemble du conseil, «afin de mettre fin au discours négatif et rétrograde de Sylvain Juneau et de son supporteur Raynald Brulotte».

Ne craignent-ils pas, plutôt, de laisser la voie libre au maire et à son éventuelle équipe? «D’abord, les mots Juneau et équipe ne vont pas ensemble. Il n’a jamais accepté notre main tendue en ce sens. Par ailleurs, il a toujours dit qu’il se présenterait seul et qu’il verrait à appuyer les candidats qui pensent comme lui. Alors, non, on ne lui laisse pas le champ libre. Au contraire, l’occasion est belle pour des citoyens qui ont des projets de se lever pour assurer l’avenir de Saint-Augustin», répond Louis Potvin.

Assurant qu’il n’est pas de leur intention de jouer à la belle-mère politique, les élus majoritaires estiment que leur Ville est en bonne posture et jouit d’un immense potentiel de développement. «Nous pouvons être fiers de nos réalisations depuis la reconstruction amorcée après la défusion en 2006. L’heure n’est toutefois pas au bilan, puisque nous ne démissionnons pas. Nous demeurons en place et assumerons nos responsabilités jusqu’à la fin de notre mandat en novembre prochain», précisent France Hamel et Lise Lortie.

Juneau satisfait

Le maire Sylvain Juneau salue la décision «quoique tardive» des élus majoritaires.

(Photo TC Media – François Cattapan)

Souvent à couteaux tirés avec les élus majoritaires au conseil, le maire de Saint-Augustin, Sylvain Juneau a accueilli l’annonce positivement. «C’est certainement une excellente nouvelle pour notre ville, mais qui arrive très tard. Ça fait longtemps, rappelle-t-il, que je leur dis de dégager et de laisser la place. Pour une rare fois, je pense qu’on va être d’accord pour souligner la sagesse de leur décision.»

Le maire n’a pas davantage l’intention de former une équipe électorale en vue des élections, après cette annonce. «On l’a vu avec le fiasco que nous lègue cette ancienne administration municipale, les partis dans une petite ville ça ne fonctionne pas. Je préfère, insiste-t-il, travailler avec des gens qui ont des idées et qui sont prêts à les défendre, au lieu de compter sur une unanimité béate et amorphe.»

TC Media

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *