Actualites
14:29 21 novembre 2017 | mise à jour le: 21 novembre 2017 à 14:29 Temps de lecture: 2 minutes

Manifestation devant l’édifice à bureaux du ministre de la Santé

Insatisfaits de la tournure des négociations concernant leurs conditions de travail, les ambulanciers de Québec ont organisé une manifestation devant l’édifice à bureaux du ministre de la Santé, Gaétan Barrette.

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette

(Photo TC Media – Mathieu Turgeon)

Une centaine d’ambulanciers bloquent l’accès au stationnement et aux portes. Jean Gagnon, représentant du secteur préhospitalier de la FSSS-CSN, assure que les négociations ne touchent pas les salaires, mais bien les conditions de travail.

Dans une lettre ouverte publiée sur le site du journal Le Soleil, les ambulanciers de la région ont lancé un véritable cri du cœur. Ils enjoignent le Ministre de cesser sa campagne de relations publiques et de leur accorder les ressources dont ils ont besoin.
 
EXTRAITS

« Nous voulons tout simplement avoir les moyens de faire notre travail. Quand nous sommes témoins de délais importants qui mettent en danger la sécurité et le bien-être de la population, ça nous fâche. Quand nous devons cesser d’appliquer les manœuvres de réanimations parce que le patient ne répond pas, ça nous attriste. Quand nous devons expliquer aux patients et à leur famille les raisons de ces longs délais, nous nous sentons impuissants. »
 
« Plusieurs intervenants ont tenté d’associer ces sorties à la négociation de nos conventions collectives. Cette affirmation est complètement fausse. C’est simplement le signe que le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, a bien réussi sa campagne de relations publiques. »
 
« Comprenez-nous bien: tout ce que nous réclamons c’est de pouvoir faire notre travail. Nous avons choisi ce métier pour venir en aide à la population. Ne comptez pas sur nous pour rester les bras croisés alors que les citoyennes et les citoyens de Québec et de Lévis ont besoin de nous. »

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *