Actualites
21:50 10 février 2017 | mise à jour le: 10 février 2017 à 21:50 Temps de lecture: 2 minutes

Université Laval: manifestation contre la culture du viol

DÉNONCIATION. L’Université Laval a été le théâtre d’une «action dérangeante spontanée», vendredi midi, alors que des étudiantes ont manifesté leur désarroi face à «l’agression sexuelle survenue sur la campus cette semaine, ainsi qu’au dénouement du dossier concernant Alice Paquet et Gerry Sklavounos.»

«Nous étions présentes pour dénoncer la culture du viol et pour exiger de l’Université Laval qu’elle entreprenne des moyens concrets pour prévenir les violences à caractère sexuel sous toutes leurs formes, pour appuyer dans leur démarches psychologiques, légales et médicales les survivantes d’agressions sexuelles et de harcèlement sur le campus, ainsi que pour sensibiliser les étudiantEs de l’Université Laval sur les enjeux entourant le consentement sexuel et la culture du viol», ont déclaré les instigatrices du mouvement.

Elles ont par la suite décrié que l’administration universitaire se devait de mieux réagir sur la question. 

Le vice-recteur de l’Université Laval, Éric Bauce, a répondu que ce genre de comportements n’a pas sa place sur le campus de l’Université Laval et que «l’étudiant inculpé pour agression  sexuelle dans les résidences a été exclu hier des cours, des résidences et du campus de l’Université Laval jusqu’à la fin des procédures judiciaires».

Il a également mentionné que l’Université Laval procède actuellement à un audit de sécurité dans ses résidences et que des consultations auprès des résidents sont en cours. «Notre objectif est de trouver l’équilibre entre sécurité et milieu de vie agréable», a affirmé le vice-recteur.

Une vidéo de l’événement est disponible sur Facebook.

TC Media

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *