Actualites
21:39 7 février 2017 | mise à jour le: 7 février 2017 à 21:39 temps de lecture: 2 minutes

Occupation du Complexe G par des groupes communautaires

MANIFESTATION. Ils étaient plus de 200 membres de groupes communautaires de Québec, de Chaudière-Appalaches et du Saguenay à occuper l’Édifice Marie-Guyart (complexe G) mardi midi. Le regroupement affirme avoir voulu profiter de la rentrée parlementaire «pour tenter, encore une fois, d’attirer l’attention du ministre des finances Carlos J. Leitao sur leurs besoins.»

(Photo gracieuseté)

Porte-parole de la campagne Engagez-vous pour le communautaire, qui réclame «une hausse de 475M$ par année de leur financement à la mission et la pleine indexation annuelle de leurs subventions», Véronique Laflamme affirme que la survie de certains organismes est actuellement en danger. «Le fait que les subventions ne soient ni augmentées ni indexées, ou seulement partiellement, implique un appauvrissement continuel des groupes qui ne peuvent suivre les hausses du coût de la vie.»

À Québec, Raphaël Létourneau, porte-parole des organismes de la région, indique que leur choix de cible «visait à forcer le gouvernement à reconnaître ses responsabilités face aux besoins criants des organismes communautaires.»

Les groupes communautaires ont aussi souhaité rappeler au gouvernement que «l’Assemblée nationale a adopté à l’unanimité une motion le 8 novembre dernier, qui soulignait « l’apport des organismes d’action communautaire autonome au développement social et économique du Québec » et qui « demandait au gouvernement de rehausser le financement des organismes d’action communautaire autonome ».»

Occupation de la Caisse de dépôt et de placements

Une action similaire a été entreprise à Montréal. «En occupant la Caisse de dépôt et de placements, nous avons voulu dénoncer les mauvais choix du gouvernement, qui soutient indument l’entreprise privée, au lieu d’aller chercher l’argent où il y en a afin de réinvestir massivement dans les services publics, les programmes sociaux et dans les groupes communautaires», a expliqué Nancy Harvey, porte-parole de l’action à Montréal.

L’organisation communautaire conclut en affirmant que «depuis le 23 janvier, le ministre des Finances a également fait l’objet d’une campagne de cartes postales l’exhortant à répondre favorablement aux revendications des groupes communautaires.»

TC Media

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *