Actualites
12:30 9 février 2017 | mise à jour le: 9 février 2017 à 12:30 temps de lecture: 2 minutes

Retour au calme à la boucherie Assalam

ATTENTAT. La situation revient petit à petit à la normale à l’Épicerie-Boucherie Assalam sur le chemin Sainte-Foy. L’endroit, et surtout le propriétaire, Azzedine Soufiane, était un point de référence pour la communauté musulmane de Québec.

Les traces de sympathie sont toujours présentes devant la boucherie Assalam.

(Photo TC Media – Prisca Benoit)

Des fleurs sont encore empilées devant le commerce du chemin Sainte-Foy. Quelques chandelles qui commencent à être ensevelies sous la neige bordent toujours l’une des grandes vitrines. Sur la porte, un cœur contenant un message d’amour et de tolérance, accueille les clients.

C’est que l’épicerie a perdu son propriétaire lors de l’attentat du 29 janvier dernier. Azzeddine Soufiane, décédé cette nuit-là, a agi en héros, selon plusieurs témoignages de ses pairs. Il aurait tenté d’arrêter le tireur, évitant ainsi plusieurs autres blessés.

Cet article pourrait vous intéresser: « C’est un véritable héros »

Après l’événement, plusieurs sont passés à l’épicerie pour se recueillir, ou encore pour témoigner de leur soutien envers le commerce. «Beaucoup de gens sont venus, des musulmans, mais aussi des Québécois, rapporte Houssem, un employé du commerce. Certains étaient vraiment très tristes.»

Néanmoins, l’épicerie a rapidement retrouvé un rythme normal après les événements. «Ça roule comme avant», assure Houssem. Les odeurs riches et parfumées témoignent du retour à une certaine habitude.

«Tous les employés travaillent très forts, assure l’homme que nous avons rencontré. C’est comme une grande famille ici.»

Un point de repère

L’épicerie-boucherie Assalam était devenue un lieu de rendez-vous pour plusieurs membres de la communauté musulmane de Québec. Depuis l’attentat, de nombreuses personnes ont témoigné de la générosité d’Azzeddine Soufiane. Aimé de tous selon plusieurs, il a été un guide pour des dizaines de nouveaux arrivants dans la région. Installé à Québec depuis plusieurs années, il y vivait avec sa femme et ses trois enfants.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *