Actualites
15:41 27 février 2017 | mise à jour le: 27 février 2017 à 15:41 temps de lecture: 3 minutes

Plus d’animations de rue et de spectacles gratuits au FEQ

ÉVÉNEMENT. Le Festival d’été de Québec (FEQ) fera place à une exposition géante et trois nouveaux spectacles de rue inédits pour animer les allées et venues des festivaliers. Le FEQ soulignera d’un même souffle ses 50 ans d’existence et le 150e anniversaire du Canada.

Les personnages géants des Plasticiens volants.

Quatre événements inédits seront ajoutés en marge de la programmation musicale du Festival d’été de Québec pour accompagner le public à son entrée et sa sortie des sites.

En avant-goût du Festival, une exposition géante qui retracera les 49 dernières années du FEQ sera aménagée de la fin juin à la fin juillet. Dès l’ouverture, plus de 50 artistes, musiciens et acrobates accueilleront par ailleurs les festivaliers de passage au parc de l’Amérique-Française avec un spectacle préparé sur mesure par l’Orchestre d’hommes-orchestres. Chaque soir, « Les 50 été du FEQ » soulignera notamment le 150e anniversaire du Canada avec des « clins d’œil aux valeurs et à l’histoire de notre pays ».

De tels événements pourront servir « d’apéritif » aux festivaliers, illustre le directeur général du FEQ, Daniel Gélinas. L’organisation s’assurera aussi de raccompagner le public après les spectacles. Pendant le premier week-end, les personnages géants gonflés à l’hélium des Plasticiens volants prendront les rues du Vieux-Québec. La compagnie Transe Express prendra le relais lors du deuxième week-end en installant un « mobile vivant » alliant théâtre, acrobatie et musique sur la Grande-Allée.

L’esprit du 400e

Le 50e Festival d’été aura une petite saveur rappelant le 400e de Québec, promet Daniel Gélinas. « Les gens vont sortir d’un spectacle, comme c’est arrivé en 2008, et vont avoir affaire à un spectacle grandiose à la sortie du site. La “saveur” 400e se situe là », fait-il valoir.

Avec les quatre nouvelles activités annoncées lundi, l’organisation vient concrétiser sa « Vision 2025 » pour rehausser l’expérience des festivaliers, mentionne Daniel Gélinas, « c’est-à-dire de générer, de créer des souvenirs impérissables à nos festivaliers. Pas nécessairement parce qu’ils ont vu leur grosse vedette. Oui, ils sont allés voir Metallica, mais en sortant de Metallica, il faut qu’il y ait une deuxième couche d’émotion, qu’il y ait quelque chose qui se passe en plus pour dire : je vais revenir l’an prochain, peu importe la vedette qui va être sur la scène. »

À lire sur le sujet : Festival d’été de Québec: un «Disneyland» pour Québec d’ici 2025

Les artisans de Transe Express.

« Deuxième émotion »

Pour générer ce que l’organisation qualifie de « deuxième émotion », le FEQ compte sur l’aide des paliers de gouvernement et de la Ville de Québec.

Ces subventions qui représentent environ 15% du budget total, on fait savoir les partenaires, servent de levier pour offrir et maintenir les activités gratuites, comme les spectacles sur la scène de la Place D’Youville, fait valoir Daniel Gélinas.

Pour réaliser les activités en lien avec le 150e anniversaire du Canada, le Festival d’été de Québec reçoit une aide de 280 000$ de Patrimoine Canada, qui s’ajoute à un engagement de 550 000$.

La 50e édition du Festival d’été de Québec aura lieu du 6 au 16 juillet 2017.

TC Media 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *