Actualites
15:47 2 mars 2017 | mise à jour le: 2 mars 2017 à 15:47 temps de lecture: 2 minutes

RTC : Rémy Normand appelle les parties à se concentrer sur les négociations

Le président du Réseau de transport de la Capitale (RTC), Rémy Normand appelle les parties patronale et syndicale engagées dans le conflit de travail des employés à se concentrer sur les négociations et à ne pas « brouiller les lignes de communication ».

Affichage sur les autobus du RTC

(Photo TC Media – Alison Charland)

La priorité pour le RTC est de ne pas « brouiller les lignes de communication » à cette étape-ci de la négociation, a déclaré aux médias Rémy Normand, jeudi matin. « Je pense qu’à partir de maintenant, on va laisser beaucoup de place à la négociation au cours des prochains jours. »

Le président du RTC s’est défendu de vouloir ramener à l’ordre le maire Régis Labeaume qui y est allé d’une déclaration choc mercredi en prédisant une « révolte » de la population si on devait expliquer les conditions de travail des employés du RTC qui comptent débrayer le 13 mars. Le message vaut selon lui pour l’ensemble des parties assises à la table de négociation. « Il y a eu des choses qui ont été avancées non officiellement par la partie syndicale dans les journaux ce matin, alors ça vient un peu contrebalancer cet effet-là ».

En mêlée de presse jeudi, le maire de Québec s’est limité à se dire ouvert aux négociations.

«Tout est encore possible»

Une conférence de presse a été convoquée en parallèle par le syndicat. «Tout est encore possible», a fait valoir Ghislain Dolbec.

Sur le sujet:  Grève au RTC: les chauffeurs espèrent régler avant le 13 mars

TC Media 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *