Actualites
15:41 24 mars 2017 | mise à jour le: 24 mars 2017 à 15:41 temps de lecture: 3 minutes

Sillonner l’Europe, à vélo, pour les déficients intellectuels

FAMILLE. Touchée par les besoins de l’organisme L’Arche l’Étoile, où sa grande sœur Élise réside, Justine Robichaud se lance dans un défi d’envergure : 4 000 km de vélo dans six pays d’Europe au cours de l’été 2017. Le projet s’intitule Roulons pour que ça m’Arche.

Élise et Justine Robichaud, deux sœurs présentes l’une pour l’autre.

(Photo TC Media – Charles Lalande)

L’Arche l’Étoile, c’est 28 maisons au Québec qui offrent un lieu d’hébergement à des personnes handicapées, en plus d’offrir un centre de jour. Au total, l’organisme s’étend dans 37 pays.

«Pendant mon voyage, je vais aussi visiter une dizaine de maisons de l’Arche, afin de participer à la vie communautaire à titre de bénévole, mais tout l’argent amassé ira aux foyers de la région de Québec», a expliqué Justine, le «bébé» de la famille de cinq enfants du clan Robichaud.

Initialement, son plan était d’amasser 15 000 $. À sa grande surprise, Justine a été obligée de revoir son objectif… à la hausse! En deux semaines, sa campagne Pay Pal lui avait déjà rapporté 17 000 $. Un jeune entrepreneur, qui préfère ne pas être nommé pour éviter l’opération marketing, a donné 5 000 $. Maintenant, elle vise de ramasser une cagnotte de 50 000 bidous.

«Une vraie révélation»

Il y a quelques années, les parents cherchaient un endroit pour prendre soin d’Élise, et lui permettre de se développer et de s’épanouir. La recherche n’a guère été facile, puisqu’il fallait un foyer qui concordait avec les valeurs familiales.

Après des essais infructueux, une connaissance recommande L’Arche l’Étoile aux Robichaud, qui jusque-là, n’avaient jamais entendu parler de cet organisme.

«Une vraie révélation. Un effet wow, s’exclame Justine en tenant la main de sa frangine. Leur mission, c’est de mettre les déficients intellectuels en valeur, en maximisant leurs forces.»

«Ça va bien, j’aime ma deuxième famille. Les gens s’occupent bien de moi. Je suis autonome et j’ai confiance en moi», a dit Élise avec le grand sourire, qui a pris refuge au foyer de Saint-Sauveur il y a deux ans. Ce qu’elle aime le plus, c’est communiquer, et elle le fait avec aisance.

S’’entraîner en famille

Pour vous donner une idée de l’ampleur du défi que Justine s’est lancé : elle n’avait même pas de vélo il y a quelques mois. Entreprise Garneau lui a fourni un bicycle, puis l’athlète de haut niveau diabétique Sébastien Sasseville lui donne une multitude de conseils pour la planification.

Pour ce qui est de son entraînement, Gym Le Profil, à Limoilou, l’a pris sous son aile. Comme partenaire au gymnase, elle a choisi Élise, qui lui «donne toute l’énergie nécessaire».

D’ailleurs, Élise est toute une athlète. Cet été, elle participera à ses dixièmes Jeux olympiques spéciaux : «Je fais de la course, le saut sans élan, le poids et le relais. Je suis bonne.»

«C’est une bonne chose que nos parents ne déménagent pas, ce ne serait pas facile de transporter toutes les médailles d’Élise», a rigolé Justine.

Justine Robichaud, étudiante à l’Université Laval, fière de son projet intitulé Roulons pour que ça m’Arche.

(Photo gracieuseté)

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *