Actualites
11:12 21 mars 2017 | mise à jour le: 21 mars 2017 à 11:12 temps de lecture: 3 minutes

Bal de finissants: Une soirée de princesse à la portée de toutes les jeunes filles

SECONDAIRE. Le jour du bal… cette journée dont les jeunes filles rêvent dès qu’elles mettent les pieds au secondaire. Cette soirée, où dans une citrouille transformée en carrosse, elles fouleront les marches menant à la salle de bal, devant les regards admiratifs de leurs collègues de classe. Toutefois, sans fée marraine, cette pensée peut demeurer un rêve pour les finissantes issues de milieux défavorisés pour qui la vie n’est pas toujours un conte de fées.

Les Anges du Bal comptent offrir gratuitement un bal de rêve à 30 jeunes filles cette année.

(Photo TC Media – Marie-Pascale Fortier)

Robe à parfois plus de 600$, coiffure, ongles, maquillage, souliers, location de voiture, photographe… le bal des finissants est un événement qui peut facilement frôler les 1000$. Toutes les adolescentes ne sont pas en mesure de s’offrir un tel luxe. Pourtant, il existe des alternatives pour avoir son bal de princesse à faible coût.

Facebook regorge de groupes où des anciennes finissantes tentent de revendre, souvent à moins du quart du prix, des robes portées quelques heures pour lesquelles elles ont défrayé un montant exorbitant. Toutefois, même une robe usagée peut être difficile à s’offrir pour les jeunes filles plus défavorisées.

Les Anges du Bal est un organisme à but non lucratif, inspiré de l’initiative montréalaise Fées Marraines, dont la mission est de fournir à des finissantes de cinquième secondaire la tenue complète pour assister à leur bal de graduation, et ce, complètement gratuitement.

L’organisme fait la collecte de robes de bal et de soirée, de chaussures et d’accessoires pour les offrir en toute discrétion à des jeunes filles qui ne pourraient assister à leur bal sans ce coup de pouce. En vue de sa première Journée Boutique qui aura lieu en mai, l’organisme est en collecte active pour récolter des robes et des accessoires.

Pour sa première année d’opération à Québec, l’objectif des Anges du Bal est de venir en aide à une trentaine d’adolescentes. L’organisme estime à quelque 300 robes l’inventaire nécessaire pour réaliser cet ambitieux projet, afin que les finissantes aient réellement le choix de la robe qu’elles porteront. L’objectif initial était de 500 robes pour aider un minimum de 75 jeunes filles, mais rapidement cet objectif s’est avéré trop ambitieux pour cette première édition.

Pour leur offrir la journée de leurs rêves, des robes, souliers et bijoux peuvent être déposés en tout temps à la réception des hôtels Le Concorde et Le Bonne Entente, ainsi qu’aux Teintureries françaises.

Alors que l’organisme procédait à une collecte au Winners Lebourgneuf, l’auteure de ses lignes, le cœur rempli d’émotion, s’est départie de sa robe de bal, cet objet pour lequel toutes les jeunes femmes portent un certain attachement.

D’ailleurs, l’une des deux instigatrices du projet, Jennifer Tremblay, estime que cet attachement est l’un des facteurs qui empêche les donatrices à se départir de leur robe de bal. « C’est un événement important dans une vie. Le lendemain du bal, elles ne sont pas prêtes à s’en départir ». Mme Tremblay estime toutefois que le souvenir est davantage dans les photos que dans une robe qui traine au fond du garde-robe.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *