Actualites
15:22 29 mars 2017 | mise à jour le: 29 mars 2017 à 15:22 temps de lecture: 2 minutes

Anne Guérette demande un référendum sur le SRB

MUNICIPAL. Le Service rapide par bus (SRB), pour lequel le gouvernement provincial a inscrit des investissements de 56M$ dans son budget, doit être soumis à un référendum, réclame la chef de Démocratie Québec. 

Anne Guérette et Paul Shoiry de Démocratie Québec. (Photo TC Media – Monica Lalancette)

« Si le maire croit à son projet, qu’il le soumette à un référendum, sinon, l’élection sera une élection référendaire sur le SRB », déclare Anne Guérette par voie de communiqué.

Le manque de « consensus » autour du projet de Service rapide par bus (SRB) devrait inciter les paliers de gouvernements à la prudence, juge la chef de l’opposition à la Ville de Québec. Le projet actuellement sur la table représente selon elle « un pari hautement risqué ».

« Plusieurs éléments suscitent des inquiétudes, le tracé choisi ayant été maintes fois remis en question en raison du faible achalandage qu’il risque de générer sur le boulevard Charest », soutiennent les élus de Démocratie Québec. Anne Guérette et Paul Shoiry disent également s’inquiéter du « choix des véhicules en partie au diesel alors que la tendance est à l’électrification complète des transports »

« Avant de s’engager dans un projet de plus d’un milliard, il est impératif de s’assurer que nous avons le bon projet et que l’adhésion de la population est au rendez-vous », presse Anne Guérette.

Le ministre des Finances du Québec, Carlos Leitao, a bonifié mardi de 56M$ les sommes de 12,5M$ déjà autorisées pour le bureau de projet du SRB. Les nouveaux montants serviront à la réalisation des plans et devis du projet.

Ceci pourrait aussi vous intéresser : SRB: Lehouillier fait fi des propos de Labeaume

TC Media 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *