Actualites
20:59 1 avril 2017 | mise à jour le: 1 avril 2017 à 20:59 Temps de lecture: 4 minutes

«Vous serez en sécurité», dit le maire Labeaume

ÉVÉNEMENT. Le maire de Québec s’est voulu rassurant envers les immigrants dont il célébrait l’arrivée, samedi.

Le maire de Québec a pris quelques photos avec des participants de la Journée d’accueil des nouveaux arrivants.

«Vous serez en sécurité», a déclaré Régis Labeaume aux dizaines de nouveaux arrivants réunis au Centre Vidéotron.

Le maire de Québec s’est entouré d’élus municipaux et des ministres Jean-Yves Duclos et François Blais pour souhaiter la bienvenue aux immigrants qui se sont établis à Québec. « Certains d’entre vous, vous êtes ici parce qu’il y a des soucis, des problèmes dans votre pays, entre autres la communauté irakienne. Je veux vous dire que vous serez en sécurité. On a eu la fusillade du 29 janvier, mais ça demeure un événement tellement exceptionnel », a prononcé Régis Labeaume.

Le maire a pu constater au cours des derniers jours que les peurs et les angoisses sont encore très vives dans la communauté musulmane de Québec. « C’est sûr que pour un irakien, d’avoir vécu le 29 janvier c’est anormal, ce n’est pas comme ça qu’on lui avait expliqué ce qu’était Québec. Maintenant, il n’est pas pire que dans un camp de réfugiés, mais on fait le travail pour bien expliquer. » Le processus de guérison sera long, admet-il : « Il faut en parler, il faut se remémorer, se souhaiter bonne chance. […] Il faut exorciser tout ça. »

Gaieté

Un nouveau résident de Québec lors de la Journée d’accueil.

Les activités de samedi se voulaient sous le signe de la gaieté. Plusieurs ont répondu à l’invitation d’enfiler des patins pour tester la glace du Centre Vidéotron. Des kiosques d’information sur les services offerts aux immigrants à Québec étaient par ailleurs offerts.

Des nouveaux résidents de Québec lors de la Journée d’accueil.

« Voir la gaieté de ça, ça va nous aider pour éduquer les gens, pour dire : on n’a pas à faire du mal dans une ville comme celle-ci – et dans aucune autre ville », a commenté le représentant de la communauté musulmane de Québec, Boufeldjah Benabdallah. « Ça va faire du bien, je suis sûr! »

Le soutien démontré par les différentes personnalités politiques présentes est selon lui encourageant et apaisant pour les nouveaux arrivants : « Il y a beaucoup de mots qui ont été dits qui vont dans le bon sens, qui calment les esprits et qui encouragent. Nous, ça nous calme, parce qu’on est des anciens, mais les nouveaux, ça les encourage de savoir qu’ils sont dans une ville où il fait bon vivre. » Celui qui a immigré il y a près de 50 ans dit entièrement partager l’avis du maire selon qui Québec est sécuritaire.

Reconnaissance des diplômes

Boufeldjah Benabdallah a par ailleurs salué le projet du gouvernement du Québec pour faciliter et accélérer la reconnaissance des diplômes.

Le gouvernement Couillard s’est engagé à agir sur deux enjeux, soit la reconnaissance des compétences et des qualifications, et le contrôle des ordres professionnels, a rappelé le ministre de l’Emploi et responsable de la région de la Capitale-Nationale, François Blais. Le gouvernement veut faire une différence dans les cinq premières années qui suivent l’arrivée des immigrants.

Ce qu’ils ont dit

« Vous êtes ici chez vous et je veux vous dire que nous vous aimons. » – Régis Labeaume, maire de Québec

« Nos nouveaux arrivants jouent un rôle essentiel dans notre succès, le succès de notre communauté, en contribuant à notre développement économique, culturel et social. Quand l’un d’entre nous réussit, c’est nous tous qui réussissons. » – Jean-Yves Duclos, ministre fédéral de la Famille

« Merci d’avoir choisi la Ville de Québec, notamment parce que nous avons besoin de vos services, nous avons besoin de vos bras, nous avons besoin de vos têtes. » – François Blais, ministre provincial de l’Emploi et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale

TC Media 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *