Actualites
18:58 11 avril 2017 | mise à jour le: 11 avril 2017 à 18:58 temps de lecture: 3 minutes

Salon des vins et spiritueux de Québec : un week-end pour boire et manger

ALCOOL. Pour sa cinquième édition, le Salon international des vins et spiritueux de Québec misera sur une grande variété et plusieurs nouveautés. Selon le président, l’événement bisannuel, qui se tiendra au Centre des congrès, est pour tout le monde et pas seulement pour les fins connaisseurs.

Vincent Lafortune et Patrice Plante.

(Photo: gracieuseté- Brouillard)

Souhaitant briser ce qu’il qualifie d’image «imposante projetée», le président de l’événement mise beaucoup sur la diversité pour cette cinquième édition. «C’est vraiment pour tout le monde. On va autant toucher les gens qui aiment boire et manger, que les amateurs de spiritueux avec notre offre qui a triplé dans ce domaine, ou encore les 18-30 ans, qui représentent quand même 30% de nos visiteurs. Quelqu’un qui ne connait pas ça ne se sentira pas intimidé, parce que ce n’est pas dédié qu’aux professionnels et ceux qui ont une cave à vin», explique Vincent Lafortune.

Les porte-parole Jessica Harnois et Patrice Plante.

(Photo: gracieuseté – André-Olivier Lyra)

Pour ceux qui sont déjà allés visiter les éditions précédentes, la formule n’a pas changé. «Le billet inclut entre autres l’entrée, le verre de dégustation et des conférences qui sont majoritairement gratuites. Pour les dégustations, ça marche avec un système de coupons qui sont à 1$. Pour la majorité des vins, il en coûte entre un et cinq coupons, sauf exceptions», affirme le président.

Bien que la satisfaction des exposants et visiteurs soit son principal objectif, ce dernier croit que l’achalandage sera en hausse cette année. «En 2015, il y avait eu une tempête à notre dernière journée. On avait quand même réussi à attirer 12 500 personnes. Cette année, on est passé de la mi-mars, à la fin avril, notamment pour éviter les tempêtes.»

Ce qui distingue le Salon international des vins et spiritueux de Québec, selon son principal responsable, c’est qu’il sera possible d’acheter des vins d’importation privée à la bouteille, comparativement à l’habituelle formule «à la caisse».

Nouveautés

Pour l’édition 2017, Vincent Lafortune a annoncé que la superficie du Salon passait à 75 000 pieds carrés cette année, une augmentation de 20 000 pieds carrés. «Nous affichons complet, en terme d’exposants. On a même une liste d’attente.»

Parmi les nouveautés, le Salon accueille cette année une section de bières, mais aussi le Pavillon du Goût, «pour ceux qui aiment manger.» «C’est vraiment un week-end pour boire et manger. Avec le printemps, on va aussi avoir un bar à sangrias, avec une possibilité d’en faire sans alcool. On a aussi un bar à eau et des bières sans alcool, pour ceux qui souhaitent alterner ou pour les accompagnateurs qui ne consomment pas d’alcool»

Vers les 10 ans du Salon

En 2019, le Salon international des vins et spiritueux de Québec fêtera ses 10 ans d’existance. Aux dires de Vincent Lafortune, l’organisation y pense déjà. «On va refaire ça fin avril et on va garder ça sur trois jours. On va ajouter d’autres activités avec une programmation complémentaire. On risque de fortement bonifier l’expérience des visiteurs», conclut-il.

Pour plus de détails sur les coûts, la programmation et l’horaire du cinquième Salon international des vins et spiritueux de Québec, consultez le www.salondesvinsdequebec.com.

TC Media

Salon international des vins et spiritueux de Québec

(Photo: gracieuseté – André-Olivier Lyra)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *