Actualites
20:41 24 août 2017 | mise à jour le: 24 août 2017 à 20:41 temps de lecture: 4 minutes

Un affrontement «spécial» pour Cédric Lussier-Roy

FOOTBALL. Natif de Sherbrooke, le secondeur du Rouge et Or Cédric Lussier-Roy admet que les joutes contre l’équipe de sa ville natale revêtent une saveur particulière.

Cédric Lussier-Roy jouera contre l’équipe de son enfance.

(Photo TC Media – Charles Lalande)

«C’est toujours spécial, c’est l’fun. J’ai quelques amis dans l’autre équipe et c’est toujours intéressant de les affronter», lance le #41 qui avoue ressentir des papillons à plus de 48 heures du botté d’envoi.

L’étudiant en Administration des affaires dit également connaître Mathieu Lecompte, le nouvel entraîneur-chef du programme sherbrookois, dont les récents propos attirent l’attention dans le petit monde du football québécois.

À l’ouverture du camp d’entraînement, il a clamé haut et fort que le Vert et Or allait aligner la meilleure défensive au pays. Mercredi, en entrevue au quotidien Le Soleil, il mentionnait que plusieurs personnes de la ville de Québec souhaitaient un gain de sa formation samedi soir, alors qu’elle sera de passage au PEPS de l’Université Laval pour la première rencontre de la saison 2017.

«C’est quelqu’un de fier et de confiant, alors je ne suis pas surpris de l’entendre dire ça», indique Lussier-Roy avec un sourire en coin.

Sur une note personnelle, le vétéran de troisième saison se sent plus que jamais prêt à sillonner le terrain des champions défendants de la Coupe Vanier à titre de partant.

L’heure des grandes décisions

Glen Constantin, entraîneur-chef du Rouge et Or.

(Photo TC Media – Charles Lalande)

Après la traditionnelle table ronde du jeudi midi avec la presse, l’entraîneur-chef Glen Constantin devait rencontrer ses adjoints pour finaliser son alignement. «Il y a quelques décisions qui vont se prendre ce soir.»

Pour la première fois depuis belle lurette, le programme mise sur deux botteurs de qualité, soit Dominic Lévesque (3e saison) et David Côté (1re). Les deux devraient être en uniforme face au Vert et Or. Le coach l’a presque confirmé, mais préférait garder un brin de suspense.

Quant aux déclarations de son homologue, Constantin ne s’est pas embarqué dans une guerre de mots, saluant les ambitions et le travail de Mathieu Lecompte. Toutefois, il n’a pas pu s’empêcher de lui enlever une petite flèche à propos des assistances de ses rivaux: «J’espère voir leur stade plein un jour.»

«Nous allons affronter une défensive aguerrie, ce sera un bon défi pour nous. Il va falloir que notre offensive soit bien équilibrée et s’établir [par la course] au sol. Nous allons travailler sur notre identité et notre système de jeu.»

Tout baigne pour «VAT»

Le porteur de ballon Vincent Alarie-Tardif célèbre le touché de Marc-Antoine Pivin.

Photo TC Media – Charles Lalande

L’an dernier, le porteur de ballon Vincent Alarie-Tardif a subi une blessure au genou en saison régulière. «J’ai joué sans ligament!», se rappelle-t-il. Il n’a manqué qu’une seule joute, faisant fi de la douleur en séries éliminatoires.

«Il était temps que la saison finisse. C’était très douloureux, mais si c’était à refaire, je le ferais à nouveau. […] J’ai été opéré en décembre, et aujourd’hui, mon genou est mieux qu’avant.»

Devenu le porteur de ballon numéro un de l’équipe, «VAT» concède qu’il devra livrer la marchandise s’il veut le conserver. Le vétéran Christopher Amoah, ainsi que les jeunots Vincent Breton-Robert, Alexis Côté et Philippe Lessard-Vézina, voudront également leur part de jeu.

«Ce sera encore une bagarre, parce qu’ici, tout le monde est bon! J’aborde la saison différemment, puisque c’est ma dernière universitaire et peut-être ma dernière année de football. Je veux juste avoir du fun et gagner», conclut celui qui souhaite graduer chez les pros.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *