Actualites
20:13 21 août 2017 | mise à jour le: 21 août 2017 à 20:13 temps de lecture: 2 minutes

Manifestations: Labeaume demande aux «crétins» d’«aller se faire voir ailleurs»

Questionné sur la manifestation violente qui a eu lieu dimanche à Québec, Régis Labeaume n’est pas passé par quatre chemins : «Je condamne les crétins dont la violence est un moyen d’expression. Qu’ils aient se faire voir ailleurs. Ils ne sont pas les bienvenus à Québec», dit le maire de Québec en parlant des extrémistes de gauche et de droite.

Régis Labeaume ne veut pas des malfaiteurs à Québec.

(Photo TC Media – Archives)

«Ces gens-là nuisent à la réputation de notre ville. Québec, ce n’est pas ça. Nous avons investi des sommes faramineuses dans le tourisme cette année. En plus, ils coûtent cher.» Du même souffle, il a admis que les manifestations ont coûté 75 000 $ à la Ville de Québec.

Le maire a levé son chapeau aux policiers pour leur «travail exemplaire» et leur «plan de match appliqué patiemment».

«C’était prévisible [que ça dégénère]. Hier [dimanche], nous avions la crème de la crème des casseurs et des provocateurs. Ils étaient très bien outillés pour foutre le bordel», juge Régis Labeaume.

Il dit également «détester» Jaggi Singh, un militant altermondialiste canadien qui a été arrêté dimanche avant d’être libéré le lendemain.

À propos du groupe La Meute, M. Labeaume a remercié leur collaboration de la veille avant de partager son inquiétude sur ce groupe: «Ce sont des anarchistes dont la position est ambiguë. Un de leur lieutenant [Shawn Beauvais-MacDonald] était aux manifestations à Charlottesville. […] Leurs dirigeants sont très intelligents. Je suis extrêmement méfiant et inquiet.»

Quant au groupe d’extrême droite qui affiche des pancartes où il est écrit «#remigration», le maire a également une opinion bien claire sur le sujet: «Ce sont eux aussi des crétins. Nous n’avons pas besoin d’eux dans la société. J’espère que nous allons les pogner sur le fait.»

Il a terminé son envolée oratoire sur une pointe humoristique, suggérant aux manifestants d’aller à Trois-Rivières ou à Lévis «parce que j’ai beaucoup d’affection pour les deux maires». 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *