Actualites
15:02 27 août 2017 | mise à jour le: 27 août 2017 à 15:02 temps de lecture: 4 minutes

Gabriel Montreuil rentre à la maison

Après un exil imprévu d’une année à Jonquière, le hockeyeur Gabriel Montreuil rentre à la maison. L’espoir des Remparts de Québec s’alignera avec le Blizzard du Séminaire Saint-François pour sa deuxième saison dans le Midget AAA.

Gabriel Montreuil en action à son premier camp avec les Remparts.

Photo TC Media – Charles Lalande

Revenons en arrière. Il y a un an, l’attaquant a été retranché par le Blizzard lors du camp d’entraînement. À ce moment, le pilote des Élites de Jonquière, Steve Thériault, s’est empressé d’acquérir ses droits.

«Un rêve devenu réalité» pour Montreuil.

Photo TC Media – Charles Lalande

Quant au jeune homme, alors amèrement déçu, il ne s’était pas fait prier pour traîner son baluchon au Saguenay. «Je n’ai pas hésité une seconde à y aller, j’étais content d’avoir une seconde opportunité, mais j’étais un peu craintif de quitter la maison et d’aller vivre en famille de pension», raconte-t-il.

Finalement, ses inquiétudes n’étaient que passagères. Il admet être sorti grandi de cette expérience. Sur le plan hockey, ses statistiques (26 points en 49 joutes, séries incluses) sont plus que respectables pour une recrue de 15 ans: «J’ai eu une bonne production, même si j’ai eu une longue séquence de 15 à 20 matchs sans marquer», se rappelle-t-il lors d’une entrevue dans les gradins du Centre Georges-Vézina à l’ouverture du camp des Remparts de Québec.

En matchs pré-saison, il a obtenu 3 points en 5 matchs.

Photo TC Media – Charles Lalande

L’été dernier, à Saint-Jean au Nouveau-Brunswick, les Diables rouges ont jeté leur dévolu sur le gaucher lors de la troisième ronde, au 51e rang. Quand une équipe junior met le grappin sur un produit local, celui-ci s’empresse aussitôt de dire que son rêve de jeunesse devient réalité. C’est cliché, mais dans le cas de Montreuil, rien n’est plus vrai. «J’allais souvent voir les Remparts, j’avais les cartes de hockey de tous les joueurs et je prenais des photos avec la mascotte (rires).»

Les conseils de papa et les plats de maman

Il espère jouer pour Philippe Boucher l’an prochain.

Photo TC Media – Charles Lalande

Après l’élimination des Élites en deuxième ronde des séries éliminatoires, Gabriel Montreuil avait convenu avec son entraîneur-chef et sa famille de pension qu’il retournerait à Jonquière s’il ne faisait pas sa place dans la LHJMQ.

Tout était prévu, mais les têtes dirigeantes des Remparts lui ont recommandé de se rapporter au camp du Blizzard afin d’épier leur espoir dans leur propre ville.

Une décision qui fait son bonheur, autant sur le plan hockey que familial. «Ça fait du bien de rentrer à la maison, de dormir dans son lit, de manger la bouffe de tes parents et d’avoir mes amis près de moi.»

Si jamais vous cherchez un membre de la famille Montreuil, il est fortement conseillé de vous rendre dans un aréna de la région! Le père, Éric, a été repêché par les Panthers de la Floride en 1993. Il a joué son hockey junior à Chicoutimi et à Beauport, avec les défunts Harfangs. Le frère de Gabriel, Tommy, débute sa deuxième saison dans les rangs pee-wee.

«On est une famille de hockey. Par la force des choses, la mère n’a pas vraiment eu le choix de l’être aussi!», s’exclame l’aîné en riant. 

Surnommé «Monty» par ses coéquipiers, l’ailier gauche appartient aux Remparts.

Photo TC Media – Charles Lalande

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *