Actualites
17:35 30 janvier 2017 | mise à jour le: 30 janvier 2017 à 17:35 temps de lecture: 3 minutes

Grande démonstration de soutien à l’hôtel de ville de Québec

FUSILLADE. C’est un message de recueillement, de support et de fraternité qui régnait à l’hôtel de ville de Québec. De nombreux représentants politiques de tous les horizons et les représentants des différentes mosquées de Québec se sont rassemblés lundi en signe d’unité.

Des dizaines de représentants du gouvernement provincial, fédéral et de l’hôtel de ville de Québec ont fait le point lundi en fin d’avant-midi sur l’attentat terroriste survenu la veille au Centre culturel islamique de Québec. Ils étaient accompagnés des principaux représentants de la communauté musulmane de Québec, durement touchée hier soir après la fusillade de Sainte-Foy.

L’événement est d’autant plus frappant pour les citoyens de Québec, habitués de se sentir dans une des communautés paisibles, selon le maire de Québec Régis Labeaume. «Je le répétais encore la semaine dernière, se remémore-t-il. On a été 21 sans meurtre et on était probablement sur la planète le lieu le plus sécuritaire. Imaginez comment on se sent aujourd’hui. Ça nous frappe comme un train. Comment ça se fait que ça arrive à Québec?»

Le Centre culturel islamique de Québec avait déjà connu des enjeux de sécurité dans leur établissement, si bien qu’on y avait installé des caméras de sécurité à l’intérieur et à l’extérieur. Des tracts haineux avaient été distribués dans plusieurs résidences de Sainte-Foy l’été passé. On avait également déposé une tête de porc devant la mosquée du chemin Sainte-Foy.

«C’est un jour triste pour la communauté musulmane de Québec, mais également pour le Québec et le Canada, a soutenu Malek Oueriemni, un représentant de la mosquée de Québec. On a devant nous un long chemin de communication, un long chemin collaboratif de sensibilisation. On a déjà commencé à le faire depuis des années au centre qui est cible des événements, on faisait une journée porte ouverte chaque année et on vous invite d’y participer.»

Les porte-parole de la communauté musulmane de Québec se sont évertués à répéter qu’ils sont des citoyens à part entière du Québec et du Canada. «Aujourd’hui vous avez ces gens qui sont ignobles qui ont touché le tissus de cette communauté musulmane. Eh bien, c’est tout le tissus de la société québécoise et canadienne qui est touché», a répété Benabdallah Boufeldja du Centre culturel islamique de Québec.

Piste de solution

«Pour moi, la meilleure sécurité, c’est l’éducation dès le départ», a soutenu Mohamed Labidi. «Nos enfants vous font confiance, a déclaré quant à elle Rajae Doukkar. On veut continuer à garder cette confiance, on veut nourrir cette confiance par le travail, en collaboration avec toutes les institutions, à garder ces enfants sur la bonne voie, à garder des bons citoyens québécois et canadiens.»

Le défi, conclut le premier ministre québécois Philippe Couillard, sera de continuer à porter un message d’ouverture et de tolérance une fois que la poussière de ce drame sera retombée.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *