Actualites
20:25 31 janvier 2017 | mise à jour le: 31 janvier 2017 à 20:25 temps de lecture: 4 minutes

Attentat: Le résumé des événements

ACTE TERRORISME. Voici un rappel des événements et des faits depuis la fusillade qui a eu lieu dimanche soir au Centre culturel islamique de Québec et qui a fait six morts et plusieurs blessés.

Dimanche:

19h55: Plusieurs appels entrent à la centrale 911 indiquant que des coups de feu auraient été tirés au 2877, chemin Sainte-Foy, au Centre culturel islamique de Québec. Les policiers se rendent sur les lieux, constatent rapidement qu’il y a plusieurs victimes et procèdent à l’arrestation d’un premier suspect.

Fusillade dans une mosquée à Québec

Des morts au Centre culturel islamique de Québec:

Des morts au Centre culturel islamique de Québec

-20h10: un deuxième suspect communique avec la centrale 911. Il mentionne être armé mais vouloir collaborer. Il attend, près du pont de l’île d’Orléans, sur les feux d’urgence.

-21h: Arrestation du deuxième suspect

-21h: Une autre unité du GTI est déployée à la mosquée pour soutenir le Service de police de la Ville de Québec et s’assurer qu’il n’y a pas d’autres suspects.

-22h: La structure de gestion policière contre le terrorisme est déployée sous le commandement de la GRC.

Lundi:

-Vers minuit et demi, un premier bilan a été établi par la Sûreté du Québec faisant état de plusieurs morts.

-1h30: Un point de presse de Philippe Couillard, Régis Labeaume et Martin Coiteux a eu lieu au ministère de la Sécurité publique.

Couillard: C’est un attentat terroriste

 

 

En matinée: des perquisitions étaient en cours dans le secteur Sainte-Foy à l’appartement d’Alexandre Bissonette.

-8h00: Le CHU de Québec a fait un bilan des blessés et mentionne cinq personnes dans un état critique.

Cinq blessés dans un état critique, confirme le CHU

-8h30: L’université Laval a tenu un point de presse pour partager sa consternation. Des rumeurs évoquaient que le ou les suspects étaient étudiants à l’Université. Cette information n’a toutefois pas été confirmée.

Attentat: l’Université Laval ne confirme pas que les suspects sont des étudiants

 

-9h: Les corps de police font un point de presse dans lequel peu d’informations sont dévoilées: on apprend cependant que les suspects n’étaient pas connus des services de police.

La menace est sous contrôle à Québec, jugent les autorités policières

 

-10h: Un rassemblement politique non partisan s’est tenu devant l’Hôtel de Ville.

-10h30: Un point de presse rassemblant Régis Labeaume, Philippe Couillard, le ministre du gouvernement fédéral Jean-Yves Duclos, le ministre du gouvernement provincial Martin Coiteux avec plusieurs membres de la communauté musulmane de Québec.

Grande démonstration de soutien à l’Hôtel de ville

 

-11h: La Commission scolaire des Découvreurs a fait une mise au point de sa politique de protection des élèves, puisque plusieurs écoles de son territoire sont situées proche du lieu de l’attentat.

Dix élèves de la Commission scolaire des Découvreurs touchés de près

-11h30: un nouveau bilan des blessés est à l’Hôpital de L’Enfant-Jésus.

-midi: La Sûreté du Québec tweete que le 2e suspect est plutôt considéré comme témoin.

-17h30: Le coroner et la SQ font le bilan de l’enquête et dévoilent le nom des victimes

http://www.quebechebdo.com/Actualites/2017-01-30/article-4728059/Le-Coroner-confirme-lidentite-des-six-victimes-de-la-fusillade-de-Quebec/1

 

-À 18h, une veillée citoyenne avec la plupart des membres de la classe politique a eu lieu près du lieu de la fusillade.

Ensemble avec les victimes et leurs proches

Mardi:

-9h15: Un nouveau bilan des blessés est réalisé par le CHU de Québec.

Deux personnes encore dans un état critique

-midi: Rassemblement pour le professeur Belkacemi de l’Université Laval, tué dans la fusillade de dimanche.

L’Université Laval pleure un ami

 

-16h: moment de recueillement et de témoignage de soutien de la Faculté des sciences politiques où étudiait le suspect Alexandre Bissonnette.

-En soirée: une messe sera célébrée à L’Église Notre-Dame-de-Foy.

Les réactions

Depuis les événements, les drapeaux de l’Université Laval, de l’Hôtel de Ville et du Parlement sont en berne. Tous les politiciens et les différents organismes de partout dans le monde ont condamné l’attentat.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *