Actualites
15:05 31 janvier 2017 | mise à jour le: 31 janvier 2017 à 15:05 Temps de lecture: 3 minutes

Attentat de Québec : Les deux blessés critiques ont été atteints par plusieurs balles

BLESSÉS. Les médecins ne craignent plus pour la vie des patients admis dans les hôpitaux du CHU de Québec, mais l’état de deux personnes demeurait critique et instable, 36 heures après la fusillade qui a éclaté au Centre culturel islamique de Québec.

Vers 9h mardi, une personne était sur la table d’opération, a fait savoir le Dr Julien Clément. La manœuvre « exploratoire » visait à vérifier l’état de blessures abdominales. On évaluait par ailleurs la possibilité d’opérer un deuxième patient gravement blessé au courant de la journée de mardi.

Les deux hommes qui sont arrivés à l’hôpital en « hémorragie massive » dimanche soir ont été atteint de multiples balles, a relaté le Dr Clément, qui estime le nombre entre trois et six. Leur état a pu être contrôlé rapidement dès leur arrivée, s’est réjoui le médecin, qui a précisé qu’un coma médical a été provoqué chez les patients.

Même s’il est rare que l’équipe médicale du CHU doive composer avec des blessures par balle, ce type d’urgence peut survenir environ une quinzaine de fois par année, dû à des accidents de chasse, entre autres, ou des actes de violence.

Entre temps, l’état de deux autres personnes s’est stabilisé, communique le Dr Julien Clément, selon qui leurs blessures n’en demeurent pas moins graves. Pour l’ensemble des blessés, « ce qu’il reste à déterminer, ce sont les séquelles à long terme qu’on ne connaît pas encore. »

Services psychosociaux

En date de mardi matin, les intervenants des services psychosociaux basés à l’hôpital Jeffery Hale avaient porté assistance à une vingtaine de personnes d’une demi-douzaine de familles, a indiqué l’adjointe Josée Martel. En marge des demandes reçues, les intervenants ont aussi été dépêchés dans les écoles touchées par la tragédie, en plus d’aller au-devant des personnes éplorées pour leur fournir de l’aide, poursuit-elle.

La « poussière commence à retomber », conclut celle qui s’attend à ce que les demandes d’intervention s’intensifient dans les prochains jours.

Les familles et proches touchés, de même que le grand public, peuvent obtenir du soutien en composant le 811.

Bilan

Quelque 36 heures après la fusillade, le CHU de Québec-Université Laval (CHU) dressait mardi matin un quatrième bilan des blessés accueillis dans ses urgences. En tout, 20 personnes ont été admises dans les urgences du CHU en lien avec la fusillade. La répartition le soir du drame a été la suivante : hôpital Saint-Sacrement : 1 personne pour des soins mineurs; CHUL : 2 pour des soins mineurs; hôpital Saint-François d’Assise : 12 personnes pour des soins mineurs; hôpital de l’Enfant-Jésus : 5 personnes en état critique. Seulement quatre de ces dernières sont encore hospitalisées.

TC Media

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *