Actualites
02:17 20 janvier 2017 | mise à jour le: 20 janvier 2017 à 02:17 temps de lecture: 2 minutes

Retour émotif de militaires de Valcartier

MISSION. L’aérogare était chargée d’émotion ce soir à Québec, alors que près de 25 militaires étaient de retour au pays après plusieurs mois d’absence dans le cadre de l’opération IMPACT en Irak.

Les militaires de retour à Québec avaient été déployés à la mi-septembre dans le cadre de l’opération IMPACT. Cette mission des Forces armées canadiennes contribue à la Coalition internationale visant à démanteler, puis défaire le groupe armé État Islamique. «On était parti là-bas avec une soixantaine de personnes et quatre appareils. Initialement trois, le quatrième est arrivé un mois après», explique le lieutenant-colonel Carol Potvin, de retour au pays avec son équipe.

Pendant quatre mois, sept jours sur sept, l’équipe du lieutenant-colonel Potvin et lui ont travaillé à transporter du matériel au front. Tout de suite après leur arrivée, l’offensive de la Coalition pour reprendre la seconde ville d’Irak, Mossoul, aux mains de l’EI depuis juin 2014, a commencé. «Les besoins de transport pour la Coalition étaient très grands, assure-t-il. On emmenait des vivres, des munitions et des soldats jusqu’à très, très près de la ligne de front pour leur éviter d’être sur la route où il y a des dangers d’embûche et pour leur sauver du temps.» Son équipe et lui faisaient partie de la force opérationnelle aérienne en Irak.

Comme lieutenant-colonel, M. Potvin devait s’assurer que le risque encouru lors de la mission était à son plus bas avant de laisser ses soldats partir sur le terrain. «On volait dans tout le nord de l’Irak, relate le lieutenant-colonel. C’est toute une zone contrôlée par les Kurdes et leur force armée, les Peshmerga. Ce sont des endroits qui sont considérés comme sécuritaires.»

Plusieurs dignitaires se sont déplacés pour accueillir les soldats canadiens. C’est le cas notamment du ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, responsable de la région de la Capitale-Nationale, François Blais et du ministre fédéral de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jean-Yves Duclos.

Et comment se sent-on à son retour de mission? «Très heureux, assure Carol Potvin. Surtout que pour moi, j’ai réussi ma mission. Je reviens avec tout mon monde. Je suis comblé.»

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *