Actualites
18:32 1 janvier 2017 | mise à jour le: 1 janvier 2017 à 18:32 temps de lecture: 3 minutes

Grande Allée: un Nouvel An à la hauteur des attentes

NOUVEL AN. La fête du Nouvel An sur la Grande Allée s’est déroulée sans incident majeur. Le Service de police de la Ville de Québec dresse un bilan positif. Le maire Régis Labeaume s’est également réjoui du déroulement de la soirée, à laquelle il a participé. Il ne fait aucun doute que la soirée a été à la hauteur des attentes.

(Photo TC Media – Mathieu Turgeon)

Le porte-parole du Service de police de la Ville de Québec, Étienne Doyon, confirme qu’aucun incident majeur ne s’est déroulé sur le site des festivités du 31 décembre, mis à part deux arrestations en lien avec un «dossier de méfait et une arrestation en vertu de la réglementation municipale».

On peut donc considérer cette première année où la consommation d’alcool était permise dans la rue comme une réussite. «Il y avait pas mal de monde en état d’ébriété, mais pas vraiment de gens désagréables pour autant. L’ambiance était ultra conviviale donc les gens en boisson s’aimaient ensemble», résume Félix, un jeune homme de 19 ans qui a choisi la Grande Allée pour défoncer la nouvelle année.

Une énorme piste de danse

«L’ambiance était vraiment à la fête! Il y avait tellement de monde que tu n’avais pas vraiment le choix de faire le party avec le monde autour de toi», résume Félix, qui était très heureux de constater qu’il y avait autant de familles, que de jeunes à la recherche de bars. «La Grande Allée au complet était une grosse piste de danse glacée».

Comme prévu, le DJ Madeon a fait bouger la foule au son de sa musique électronique. Le jeune prodige de 22 ans a surpris tout le monde en débutant son spectacle sous le son des feux d’artifice qui battaient leur plein.

L’attente aux manèges a toutefois un peu déçu les fêtards: «La tyrolienne c’est une idée incroyable, mais attendre 1h30 à -20 pour cinq secondes de tyrolienne, ça m’a un peu découragé», conclut Félix.

Pas tous la même chance

Même si les festivités du Nouvel An se sont déroulées sans anicroche dans la plupart des pays du monde, la Turquie n’a pas eu cette chance.

Une attaque est survenue dans une boîte de nuit d’Istanbul dans la nuit de samedi à dimanche.

Une agence de presse privée turque a indiqué qu’une des 39 victimes venait du Canada. Selon l’agence Dogan, sept Saoudiens, quatre Irakiens, deux Indiens, deux Tunisiens figurent aussi parmi les victimes. Les autorités turques ou Affaires mondiale Canada n’ont pas confirmé la nouvelle.

Le ministre des Affaires étrangères Stéphane Dion a plus tôt condamné l’attaqué. «Le Canada condamne l’attaque terroriste à Istanbul, en Turquie. Nous sommes de tout cœur avec le peuple turque en ces temps difficiles», avait-il écrit sur son compte Twitter.

Entre-temps, l’agence de presse officielle Anadolu a dit qu’une gardienne de sécurité avait été tuée au cours de l’attentat. Hatice Karcilar, âgée de 29 ans, était une employée de la discothèque Reina.  Elle laisse dans le deuil son mari et sa fille âgée de 3 ans.

Avec la collaboration de la Presse Canadienne

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *