Actualites
10:35 21 juin 2017 | mise à jour le: 21 juin 2017 à 10:35 temps de lecture: 2 minutes

Recours collectif autorisé pour les sinistrés de la rivière Lorette

TRIBUNAL. Les victimes du débordement de la rivière Lorette pourront finalement intenter un recours collectif. La Cour supérieure a récemment autorisé le dépôt d’une demande de dédommagement contre la Ville de Québec, dont faisait partie L’Ancienne-Lorette avant la défusion.

L’eau est montée de plusieurs mètres dans les rues du secteur de L’Ancienne-Lorette en 2005. (Photo archives)

Cette décision a été accueillie avec soulagement par le regroupement des quelque 500 résidents touchés à différents degrés par le coup d’eau survenu il y a près de 12 ans. Leurs terrains et leurs sous-sols ont durement subi les inondations occasionnées par une pluie diluvienne tombée subitement au cours d’une journée de septembre 2005.

Le tribunal accorde trois mois aux sinistrés pour déposer une action collective. Il devra ensuite déterminer notamment si les Villes concernées ont fait preuve de négligence et de mauvaise planification urbaine dans ce dossier.

Rappelons qu’au printemps dernier, la Cour suprême a rejeté un appel de la Ville de Québec pour empêcher le recours. De plus, l’entreprise Équipements EMU a déjà remporté sa cause et obtenu un dédommagement de 2M$ pour compenser les dommages subis lors des mêmes inondations.

TC Media

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *