Actualites
18:52 1 juin 2017 | mise à jour le: 1 juin 2017 à 18:52 temps de lecture: 3 minutes

Innovation pour rentabiliser le recyclage du verre au centre de tri de Québec

ENVIRONNEMENT. Une technologie inaugurée en première mondiale au centre de tri de Québec ouvre de nouveaux débouchés pour rentabiliser le verre récupéré, un matériau coûteux à valoriser qui représente un « enjeu » partout en Amérique du Nord.

Le nouveau système permet d’atteindre une pureté de 99% du verre recyclé, alors qu’on plafonnait à 80%.

(Photo TC Media – Monica Lalancette)

La technologie a été développée par l’entreprise Krysteline Technologies et les équipements ont été installés au centre de tri de Québec par Machinex.

(Photo TC Media – Monica Lalancette)

Un nouveau système qui permet de séparer plus finement que jamais le verre de ses contaminants, comme les bouchons ou les étiquettes, est désormais en fonction au centre de tri de Québec. La Société Via qui gère l’infrastructure inaugurait ce jeudi le projet-pilote annoncé en 2016 en collaboration avec Éco Entreprises Québec et Machinex.

Sur le sujet :
 Solution mise à l’essai pour maximiser le recyclage du verre

Le nouveau système qui sera éventuellement mis en fonction dans quatre autres villes du Québec permet d’atteindre une pureté de 99% du verre recyclé, alors qu’on plafonnait à 80%. «Ce que ça veut dire, c’est un meilleur prix de vente, résume le PDG de Société Via, Jean-Sébastien Daigle. Aussi, ça assure une qualité de vente stable, donc pour les conditionneurs, c’est plus facile pour eux de prendre notre matière et en faire des produits de qualité». Le nouveau système laisse donc entrevoir des profits pour le centre de tri de Québec qui devait plutôt débourser plus ou moins 25$ la tonne pour valoriser le verre. Chaque année, environ 10 000 tonnes de verre y transitent.

La méthode consiste à réduire le verre en fins morceaux par implosion. Une combinaison d’aimants, de systèmes d’aspiration et de tamisage permet d’enlever les métaux, les fibres et particules plastiques. Le verre recyclé est actuellement utilisé dans les sables de filtration, les abrasifs et les paillis horticoles. L’innovation ouvre maintenant la porte à de nouveaux débouchés pour un usage plus intensif de la poudre de verre, par exemple pour la fabrication des surfaces synthétiques pour les terrains de sport ou dans le béton, énumère M. Daigle. Ce produit a notamment été utilisé à petite échelle dans le béton du quai Paquet à Lévis, mentionne-t-il.

Le nouveau système permet de séparer plus finement que jamais le verre de ses contaminants, comme les bouchons ou les étiquettes.

(Photo TC Media – Monica Lalancette)

Le projet initié dans le cadre du programme Plan Verre d’Éco Entreprises Québec représente des investissements de 6,7M$. La technologie a été développée par l’entreprise Krysteline Technologies et les équipements ont été installés au centre de tri de Québec par Machinex.

TC Media 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *