Actualites
17:36 20 juillet 2017 | mise à jour le: 20 juillet 2017 à 17:36 temps de lecture: 2 minutes

L’Oasis Saint-Vallier: Pour sensibiliser aux bienfaits des îlots de fraicheur

CHALEUR. Nature Québec dévoile aujourd’hui une nouvelle place éphémère, située dans le stationnement au coin des rues Bagot et Saint-Vallier Ouest. Le but de ce nouvel aménagement est de sensibiliser la population à l’importance de lutter contre les îlots de chaleur.

L’équipe de Nature Québec s’affairait aujourd’hui à planter la verdure dans les installations de l’Oasis Saint-Vallier.

(Photo TC Media – Marie-Pascale Fortier)

Pour le coordonnateur du programme Milieux de vie en santé de Nature Québec, Cyril Frazao, il s’agit d’ «une première mobilisation autour des places asphaltées très chaudes pendant les périodes de chaleur accablante» dans le quartier Saint-Sauveur.

L’équipe de Nature Québec s’est affairée toute la journée à terminer la mise en place de cette place publique verte.  

La SDC de Saint-Sauveur a préalablement contacté 18 commerçants basés à proximité de la place. Nature Québec souhaitait d’abord utiliser la moitié du stationnement, mais les commerçants étaient inquiets que cela réduise l’achalandage. L’Oasis Saint-Vallier a donc été réduite pour répondre aux inquiétudes des commerçants, tout en dynamisant le quartier.

Dans son initiative de lutter contre les îlots de chaleur, Nature Québec cible surtout les quartiers centraux comme Saint-Roch, Saint-Sauveur et Limoilou,  considérés comme prioritaires.  M. Frazao explique que le but est que les gens restent au centre-ville au lieu de provoquer de l’étalement urbain.

Vision de l’arbre 2015-2025

En 2015, la Ville de Québec s’est dotée d’une vision de l’arbre qui a pour but de faire passer l’indice de canopée à l’intérieur du périmètre d’urbanisation de 32% à 35% en 10 ans. «C’est déjà une bonne première étape. Il faut être réaliste aussi dans l’exécution, mais c’est sûr qu’il ne faut pas aller en dessous de ça», a réagi M. Frazao.

Nature Québec collabore avec la ville dans des projets de verdissement pour atteindre cet objectif, mais souhaite tout de même aller au-delà de ce 35%.

Dans les places éphémères, le but n’est pas particulièrement d’augmenter l’indice de canopée, puisqu’elles sont éphémères, mais  surtout de créer du dynamisme dans des quartiers comme Saint-Sauveur.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *