Actualites
14:09 1 septembre 2017 | mise à jour le: 1 septembre 2017 à 14:09 temps de lecture: 3 minutes

Lancement d’un chantier sur les « guérisseurs d’homosexualité »

ÉVÉNEMENT. En parallèle de la Fête Arc-en-ciel de Québec, l’Alliance Arc-en-ciel de Québec lance un chantier sur les thérapies réparatrices ou de conversion visant les personnes homosexuelles.

Drapeau arc-en-ciel

(Photo tirée de Facebook)

Une équipe formée de deux stagiaires travaillera à documenter les différentes avenues qu’empruntent ces « guérisseurs », une situation « peu connue » dans la province, indique l’organisation. L’Alliance vise avec ce chantier à rédiger un mémoire sur la question « pour interpeller l’ensemble des parlementaires, afin de rendre illégale cette pratique qui, entre autres, présente une vision erronée de la diversité sexuelle ».

L’organisation note que le phénomène a été mis au jour grâce au mémoire Lutter contre l’invisibilité déposé l’an dernier dans le cadre des discussions sur le nouveau plan de lutte gouvernemental contre l’homophobie et la transphobie. « Si l’Ontario s’est doté en 2015 d’une loi interdisant de pratiquer ces “thérapies” pseudo-scientifiques qui prétendent “guérir” l’homosexualité auprès des personnes mineures et que le Manitoba et l’Alberta s’affairent à emboîter le pas, au Québec, certains organismes proposent aux personnes LGBT+ (notamment par le biais de conférences dans des établissements d’enseignement) de les “libérer” (leur expression) de leur identité sexuelle », rapporte l’Alliance, qui souligne du même souffle « un vide de connaissances sur ce qui se passe actuellement dans les milieux conservateurs religieux et dans les sectes ouvertement homophobes »

Programmation

La Fête Arc-en-ciel de Québec est présentée pour la 9e année. Jusqu’à dimanche, plusieurs activités hautes en couleur sont proposées aux alentours de la rue Saint-Jean.

Ce vendredi 1er septembre, la Fête Arc-en-ciel sera lancée avec un Grand kiss-in. «Nous inviterons toute la foule à s’embrasser et s’enlacer au même moment, une façon pacifique et engagée de démontrer que la communauté LGBT+ se tient debout devant la haine», commente l’organisation. La population est également invitée à joindre à la Marche de solidarité ce dimanche, à 12h30.

Des conférences seront par ailleurs présentées à la Ninkasi Saint-Jean, à 17h jusqu’à dimanche. Ce week-end, plusieurs amuseurs de rue, prestations artistiques et tenue de kiosques sont aussi prévus à l’horaire de 12h à 17h sur la rue Saint-Jean (de Sutherland à Honorée-Mercier). Des artistes se succéderont finalement sur la scène TD de place D’Youville, dont Mado Lamotte, Dumas et les personnificateurs féminins Rita Baga et Gabryelle.

TC Media

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *