Quebec Hebdo
16:55 10 septembre 2021 | mise à jour le: 11 septembre 2021 à 09:24 Temps de lecture: 4 minutes

Myélome Multiple: une marche pour la recherche

Myélome Multiple: une marche pour la recherche
Photo: GracieusetéToute la famille marchera pour la cause.

SANTÉ. L’annonce d’un diagnostic de cancer incurable vient avec la confirmation concrète et bien réelle que le décompte vers la fin de la vie est enclenché. À cœur ouvert, Jérôme Goulet dévoile ses réflexions sur sa situation et explique pourquoi la Marche est si importante.

À la suite d’un banal incident qui lui a cassé une côte en 2019, le père de famille a été soumis à une batterie de tests pour comprendre pourquoi il ne guérissait pas. Il a finalement reçu un diagnostic de myélome multiple, un cancer peu connu et incurable qui affecte les plasmocytes que l’on retrouve dans la moelle osseuse. «Oui c’était le choc et on se demandait comment on allait apprendre ça à nos enfants, explique-t-il. Mais il n’y a pas de tabous dans ma famille. Chez nous on se dit tout. Notre réflexe a été d’en parler tout de suite à nos filles. Puis on a invité notre monde à la maison et on a beaucoup pleuré.»

Marcher pour la cause

Étant reconnaissant envers les traitements qu’il a reçus jusqu’à maintenant, il a eu le goût de participer en marchant pour la cause. Cette année, l’organisation lui a confié la gestion des préparatifs avec une équipe de bénévoles. L’homme de Charlesbourg est un habitué des événements, puisqu’il travaille encore aujourd’hui quatre jours par semaine en marketing pour la compagnie de jeux et structures gonflables Pro-Ludic à Lebourgneuf. «Je sais à quel point les recherches sur le cancer sont importantes. En 10-15 ans, il y a eu des bonds immenses! Aujourd’hui, les patients ont un plan A, un plan B et d’autres options quand un plan de traitement et les médicaments ne fonctionnent plus. Avant, il n’y avait pas tant de solutions.»

«Je veux que le mot incurable ne soit plus associé à cette maladie.»

-Jérôme Goulet

En participant à la Marche, il espère mieux faire connaitre la maladie, qui est la deuxième forme de cancer du sang la plus répandue. Il souhaite aussi amasser des fonds pour pousser la recherche encore plus loin. «Je veux que le mot incurable ne soit plus associé à cette maladie.»

Le quotidien avec le cancer

Jérôme Goulet explique que le soutien qu’il reçoit l’aide énormément à traverser les tempêtes. «Je ne pense pas tout le temps à mon cancer, explique-t-il. Mais quand je vis des situations difficiles, le soutien de mes amis, connaissances et proches m’aide beaucoup. J’ai moins d’énergie qu’avant. Certains sont venus peinturer et nous offrir des plats cuisinés. Ça fait du bien. D’autres sont venus refaire ma cuisine. Nous en sommes très reconnaissants.»

Le père de famille confie qu’avec les confinements engendrés par la Covid et le cancer, son noyau familial n’a jamais été aussi fort. «Ça a été le bon côté de la maladie et de la Covid. Nous sommes vraiment proches. Et quand on vit des moments difficiles, l’humour est mon exutoire. C’est ce qui me garde vivant et souriant. Vous savez j’ai une maladie, mais je ne suis pas malade.»

La Marche Myélome Multiple de Québec se tiendra le dimanche 12 septembre à 10h à la Promenade Samuel-de-Champlain. L’objectif est d’amasser 30 000$. La Marche Myélome Multiple de Québec est l’une des 32 communautés canadiennes participantes à cet événement phare de Myélome Canada. Cette année, l’événement a pour objectif d’amasser à l’échelle nationale 600 000$.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *