Quebec Hebdo
07:34 10 septembre 2021 | mise à jour le: 10 septembre 2021 à 11:45 Temps de lecture: 3 minutes

L’apaisement se poursuit sur le marché immobilier de Québec

L’apaisement se poursuit sur le marché immobilier de Québec
Photo: Tableau gracieuseté - APCIQ

STATISTIQUES. Pour un troisième mois consécutif, le marché de la revente immobilière de la région de Québec connaît une baisse du nombre de transactions. Les données compilées au cours du mois d’août par l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) révèlent un retour à des niveaux existant avant la crise sanitaire.

«Le nombre de reventes enregistrées le mois passé contraste avec les niveaux records et exceptionnels de l’année dernière à la même période. L’activité renoue ainsi avec des niveaux prépandémiques plus modérés. Cette baisse est en lien direct avec la chute de 46% de l’inventaire de propriétés unifamiliales disponibles à la vente par rapport à août 2020 et de près de 70% par rapport à août 2019», note Charles Brant, directeur du Service de l’analyse du marché à l’APCIQ.

À son avis, la surchauffe du marché demeure tout de même très présente. Cependant, la période estivale et la hausse des prix soutenue pourraient expliquer un léger repli du nombre d’acheteurs actifs. Ce repli s’accompagne également d’une baisse des cas de surenchère depuis juin.

Faits saillants du mois d’août

  • Ventes totales – Pour un troisième mois consécutif, le nombre de transactions réalisées dans la région de Québec a reculé à hauteur de 29% en août, alors que 589 reventes ont été réalisées. Au cumul des huit premiers mois de l’année, l’activité transactionnelle a progressé de 5% par rapport à la même période en 2020, avec un total de 7148 reventes. En août, sur le plan géographique, la Rive-Sud a connu le plus important ralentissement de la région (-47%) avec 92 transactions. La Périphérie nord (73 reventes) et l’Agglomération de Québec (424 reventes) ont aussi enregistré des diminutions notables de leur activité, soit de 40% et de 20% respectivement.
  • Ventes par catégorie de propriété – On compte 343 transactions de maisons unifamiliales en août, soit un repli de 38% par rapport à la même période un an auparavant. Il s’agit de la plus forte baisse parmi les trois principales catégories de propriété. Les reventes de copropriétés ont plutôt reculé de 10%, avec 186 transactions. Celles de plex ont diminué légèrement comparativement à un an plus tôt, à hauteur de 3%, avec 59 transactions.
  • Inscriptions en vigueur – L’offre de propriétés résidentielles a continué de se contracter en août, en enregistrant une baisse de 39% comparativement au même mois en 2020. Celle-ci est causée principalement par un nombre insuffisant de nouvelles inscriptions sur le marché. De janvier à août, les inscriptions en vigueur ont fléchi de 46%, favorisant le resserrement des conditions de marché qui s’observe depuis plusieurs mois. Ce resserrement s’observe principalement pour le segment de l’unifamiliale, dont l’inventaire représente seulement 3,2 mois de reventes.
  • Prix médians – Le prix médian des unifamiliales a poursuivi sa croissance à 310 000$, un gain de 13% par rapport à août 2020. Les copropriétés et les petits immeubles à revenus ont aussi vu leur prix médian progresser, soit respectivement de 9% et 7%, atteignant 216 000$ et 342 000$ en août. De janvier à août, les hausses de prix atteignent respectivement 16%, 8% et 13% pour l’unifamiliale, la copropriété et les plex de deux à cinq logements.

(Source: APCIQ)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *