Quebec Hebdo
09:07 19 août 2021 | mise à jour le: 19 août 2021 à 10:10 Temps de lecture: 1 minutes

Entente rejetée par les employés d’Olymel en Beauce

Entente rejetée par les employés d’Olymel en Beauce
Photo: /gracieuseté

CONFLIT DE TRAVAIL. Surprise et déception, tant chez les dirigeants de l’usine d’abattage d’Olymel à Vallée-Jonction que chez les Éleveurs de porcs du Québec. Les employés ont voté à 57% contre l’entente de principe soumise au syndicat la fin de semaine dernière.

Le conflit se poursuit donc pour les 1100 travailleurs de l’entreprise beauceronne paralysée par la grève depuis la fin avril. Devant cette nouvelle impasse, le ministre du Travail du Québec, Jean Boulet, a nommé un médiateur spécial. Ce dernier a pour mandat d’aider les parties à s’entendre pour reprendre les activités.

Inquiets, les éleveurs et l’Union des producteurs agricoles (UPA) demandent au premier ministre du Québec, François Legault, d’intervenir dans le dossier. Ils craignent le gaspillage alimentaire et les pertes financières.

Selon ce que rapporte Radio-Canada, l’usine de Vallée-Jonction abat environ 37 000 porcs par semaine. Il y aurait près de 150 000 bêtes en attente pour l’abattage. Pour éviter le recours à l’euthanasie, certains doivent se tourner vers les marchés de l’Alberta et des États-Unis.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *