Quebec Hebdo
11:03 15 août 2021 | mise à jour le: 15 août 2021 à 11:05 Temps de lecture: 2 minutes

Élections fédérales déclenchées et débat des chefs déjà fixé

Élections fédérales déclenchées et débat des chefs déjà fixé
Photo: /Métro Média - ArchivesLe premier ministre sortant, Justin Trudeau.

SCRUTIN. Comme le voulait la rumeur persistante des derniers jours, le premier ministre canadien Justin Trudeau s’est rendu chez la gouverneure générale dimanche matin. La courte campagne électorale culminera au terme de 36 jours, alors que les électeurs seront appelés aux urnes le lundi 20 septembre. Aussitôt, le Groupe de diffusion des débats a annoncé le lieu, les dates et les modérateurs des débats des chefs.

Ces rendez-vous toujours centraux lors d’une élection auront lieu au Musée canadien de l’histoire, à Gatineau. Le débat en français se tiendra le mercredi 8 septembre de 20h à 22h. Il sera animé par Patrice Roy (Radio-Canada), avec la participation des journalistes Hélène Buzzetti (Les coops de l’information), Guillaume Bourgault-Côté (L’actualité), Paul Journet (La Presse) et Marie Vastel (Le Devoir). La journaliste Noémi Mercier (Noovo Info), quant à elle, animera les segments réservés aux questions que les citoyens poseront directement aux chefs de partis.

Le débat en anglais aura lieu le lendemain jeudi 9 septembre de 21h à 23h HAE. Il sera animé par Shachi Kurl, présidente de l’Institut Angus Reid. Les journalistes Rosemary Barton (CBC News), Melissa Ridgenn (APTN News), Evan Solomon (CTV News) et Mercedes Stephenson (Global News) y prendront part également.

Les débats s’articuleront autour de thèmes qui correspondent aux préoccupations des Canadiens. Ces thèmes seront dévoilés trois jours avant les débats.

Accessibilité maximale

Les débats des chefs seront rendus accessibles au plus grand nombre de Canadiens possible. En plus d’être diffusés dans les deux langues officielles, ils seront offerts simultanément en LSQ (langue des signes québécoise) et ASL (American Sign Language), ainsi que dans six langues autochtones. Il s’agira plus précisément du cri de l’Est, de l’innu et de l’ojibwé pour le débat en français, et du cri des plaines, du déné et de l’inuktitut (Baffin) pour le débat en anglais.

Un nombre croissant de partenaires se joindront au Groupe de diffusion des débats pour diffuser les débats des chefs, dont OMNI Television et CPAC. De plus, les débats peuvent être présentés par les diffuseurs et les organisations médiatiques qui le souhaitent.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *