Quebec Hebdo
14:37 9 juillet 2021 | mise à jour le: 9 juillet 2021 à 12:20 Temps de lecture: 3 minutes

Marché de l’emploi plutôt stagnant en juin à Québec

Marché de l’emploi plutôt stagnant en juin à Québec
Photo: /gracieuseté - QILe marché de l’emploi de la région de Québec se maintient au 1er rang parmi les principaux centres urbains du pays.

STATISTIQUES. En juin 2021, Statistique Canada estimait qu’il y avait 421 500 personnes en emploi dans la région de Québec, soit 600 de moins qu’en mai (-0,1%). Le niveau d’emploi au mois de juin se situe à 97% du niveau qui prévalait tout juste avant la pandémie (février 2020). Ce retard est le deuxième plus important dans les principales régions canadiennes tout juste devant Toronto (95,1% du niveau prépandémique).

Le taux de chômage a augmenté en juin et il s’est établi à 5,1%. Cette situation s’explique par la hausse de la population active supérieure à celle de l’emploi. Néanmoins, la région détient toujours le plus faible taux parmi les principales régions métropolitaines au pays. Le taux de chômage est de loin inférieur au sommet de 12% inscrit lors de la première vague (juin 2020), mais demeure légèrement plus élevé que le taux de 4,1% qui prévalait avant la Covid-19 (février 2020).

«Dans la région métropolitaine, il y avait, en juin, 22 500 chômeurs, soit le nombre de personnes à la recherche d’un emploi ou temporairement mises à pied. Par rapport au mois précédent, il s’agit d’une légère augmentation de 800 chômeurs. En comparaison à la situation d’avant la pandémie, la région compte 3800 chômeurs de plus (+20,3%). Cet écart demeure bien en deçà de celui enregistré pour la même période à Montréal (+45,9%) et au Québec (+30,9%)», observe Émile Émond, économiste chez Québec International.

Faits saillants

  • En juin 2021, l’emploi dans la région de Québec a peu fluctué (-0,1%) par rapport au mois précédent pour atteindre 421 500 personnes en emploi.
  • Statistique Canada estimait qu’il y avait 444 000 personnes actives sur le marché du travail au mois de juin. Par rapport au niveau prépandémique (février 2020), cela représente un manque à gagner de 9400 personnes actives (-2,1%).
  • La région détient le plus faible taux de chômage parmi les principaux centres urbains du pays, alors qu’il a légèrement crû à 5,1% en juin.
  • Les données comparables pour le Québec indiquent que le nombre d’emplois a augmenté de 17 000 emplois en juin 2021. Ainsi, le taux de chômage québécois s’est maintenu à 6,5%.
Coup d’oeil aux marchés de l’emploi dans les grands centres urbains au Canada.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *