Quebec Hebdo
10:28 9 juillet 2021 | mise à jour le: 9 juillet 2021 à 12:21 Temps de lecture: 2 minutes

Records de prix et baisse des reventes en juin à Québec

Records de prix et baisse des reventes en juin à Québec
Photo: /Métro Média - ArchivesLes pancartes affichant la mention «vendu» se multiplie par les temps qui courent dans la région de Québec. Le marché s’avère très actif en période de pandémie.

STATISTIQUES. Au cours du 6e mois de 2021, les reventes immobilières dans la région de Québec ont établi de nouveaux records de prix dans la plupart des catégories. Parallèlement, on observe une première baisse marquée des ventes de propriétés unifamiliales après 13 mois consécutifs d’effervescence.

«Le principal frein à l’activité transactionnelle du marché de Québec est la chute rapide des inscriptions en vigueur qui concerne toutes les catégories de propriétés depuis les 12 derniers mois. L’inventaire de propriétés unifamiliales disponibles à la vente a été divisé de moitié, ce qui a contribué à la surchauffe du marché* et à une forte pression à la hausse des prix», constate Charles Brant, directeur du service de l’analyse du marché pour l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ).

À son avis, l’augmentation rapide des prix et les mesures mises en place par les autorités fédérales pour calmer le marché et limiter la capacité d’emprunt des acheteurs ont également joué un rôle. Celui reste toutefois secondaire comparé à d’autres régions métropolitaines de la province, où la croissance des prix a quasiment doublé celle de Québec au cours des 12 derniers mois.

Faits saillants mensuels

  • Au total 738 reventes enregistrées, soit un niveau inférieur (-20%) à celui enregistré en juin 2020. En raison de la diminution de mises en marché, le marché n’est plus en contexte d’hyperactivité.
  • Par secteur, on dénombre 129 transactions (-16%) sur la Rive-Sud, 509 transactions (-18%) dans l’agglomération de Québec et 100 transactions (-32%) dans la périphérie Nord.
  • Par catégorie de propriétés: 69 transactions pour les petits immeubles à revenus (+13%); 210 transactions de copropriétés (-2%); et 457 transactions du côté unifamilial (-29%).
  • L’offre de maisons unifamiliales continue d’enregistrer une chute massive (-51%), ce qui resserre les conditions de marché en faveur des vendeurs et favorise les situations de surenchère dans plusieurs secteurs.
  • Le prix médian de l’unifamiliale a encore progressé dans la région de Québec pour s’établir à 310 000$ (+14%). La copropriété et le plex ont vu leur prix médian bondir pour atteindre respectivement 207 500$ (+8%) et 391 000$ (+33%).

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *