Quebec Hebdo
14:01 5 juillet 2021 | mise à jour le: 5 juillet 2021 à 15:09 Temps de lecture: 2 minutes

Valoriser la vapeur de l’incinérateur au NCH de l’Enfant-Jésus

Valoriser la vapeur de l’incinérateur au NCH de l’Enfant-Jésus
Une centrale de trigénération sera alimentée par des rejets de vapeur de l’incinérateur de la Ville de Québec. /Photo gracieuseté

ENVIRONNEMENT. Le projet de valorisation de la vapeur excédentaire de l’incinérateur de Québec par le nouveau centre hospitalier (NCH) de l’Enfant-Jésus se confirme. Cette initiative permettra au CHU de Québec de tendre vers la carboneutralité en réduisant ses émissions de gaz à effet de serre de 10 000 tonnes équivalent CO2 par an. Une entente entre les trois paliers de gouvernement répartit la facture globale évaluée à 43,8M$ comme suit: 16,9M$ du fédéral, 14,1M$ du provincial et 12,8M$ de la Ville de Québec.

En brûlant à l’incinérateur, les matières résiduelles produisent de la chaleur. Cette chaleur est captée par un réseau d’eau installé dans les murs de la chaudière des fours, ce qui contribue à produire de la vapeur. Ce projet d’économie circulaire utilisera la vapeur rejetée dans l’atmosphère par l’incinérateur, pour remplacer la presque totalité de la consommation de gaz naturel et une partie de celle d’électricité de l’hôpital. On valorise ainsi les rejets de l’un pour diminuer les besoins en ressource de l’autre.

Opter pour une énergie renouvelable améliorera la qualité de vie et la santé humaine en diminuant les impacts environnementaux. Modifier l’apport énergétique du NCH en passant d’une énergie fossile à la valorisation de la vapeur réduira les émissions de gaz à effet de serre de l’hôpital de 95% par année. C’est l’équivalent de 2500 voitures. Pour le CHU de Québec, cela représente des économies de 2M$ en frais d’énergie. Le projet économisera du même coup 60 millions de litres d’eau potable par an grâce à la vapeur qui, une fois condensée, sera retournée à l’incinérateur.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *