Quebec Hebdo
09:41 20 juin 2021 | mise à jour le: 20 juin 2021 à 09:41 Temps de lecture: 3 minutes

Protéger l’avenir de nos enfants de la crise climatique

Protéger l’avenir de nos enfants de la crise climatique
(Photo gracieuseté)

Les Mères au front de la ville de Québec réclament une véritable relance verte et juste pour protéger l’avenir de nos enfants de la crise climatique.

Pendant que nos enfants sommeillaient, plus d’une quarantaine de Mères au front de Québec se sont réunies à la brunante le 18 juin devant le Parlement à l’occasion du solstice d’été pour mettre en lumière des solutions aux changements climatiques et interpeller les élu-es pour qu’ils et elles prennent des décisions qui assureront une suite du monde plus écologique et plus juste.

Silencieuses, vêtues de noir, un coeur vert équarri à la poitrine, elles ont lancé un cri du coeur en brandissant des sources lumineuses dans la nuit afin de rappeler aux élu-es municipaux, provinciaux et fédéraux que nous sommes des milliers aux aguets de leurs faits et gestes.

Selon le regroupement : « Le temps est venu de prendre des actions ambitieuses qui protégeront l’avenir de nos enfants contre la crise écologique. Toutes décisions politiques devraient désormais être passées au crible de leurs impacts sur l’environnement et le bien-être des populations.

Nous devons réduire drastiquement notre consommation d’énergies fossiles et cesser tout soutien financier à ces secteurs, sauf pour aider les travailleurs à faire la transition vers des emplois moins polluants.

Il faut dire non au projet de gaz GNL-Québec, non à TransMountain, non à Goldboro, non au 3e lien et tout autre projet qui contribuerait à faire croître notre empreinte écologique : l’avenir est ailleurs. Le gaspillage, la surconsommation, les produits jetables, l’obsolescence programmée; l’usage du plastique et de la pétrochimie à outrance; l’évasion fiscale et le soutien aux entreprises qui la pratiquent; l’agriculture et l’alimentation industrialisée; le tourisme de masse et l’usage de l’avion, à commencer par les jets privés; la surexploitation de nos forêts,  la surpêche, la destruction des milieux naturels, des océans, des rivières : tout cela doit décroître.

Investissons plutôt dans l’écocitoyenneté, l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables; les transports actifs et collectifs; l’électrification des procédés industriels et des transports; l’agriculture de proximité biologique et régénératrice; la rénovation et la construction écologiques; l’écoconception; la protection de nos milieux naturels; le verdissement de nos milieux de vie; le zéro déchet; l’économie circulaire; l’économie sociale; la justice sociale. »

Un total de quatorze Veillées pour la suite du monde ont lieu à travers le Québec à l’occasion du solstice d’été : Chambly, Cowansville, Montréal, Notre-Dame-des-Prairies, Québec, Rosemère, Rouyn-Noranda, Saint-Jean-sur-Richelieu, Sherbrooke, Saint-Élie-de-Caxton, St-Omer, Témiscouata-sur-le-Lac, Terrebonne et Victoriaville.

À propos de Mères au front  

Mères au front est un mouvement pancanadien décentralisé et diversifié qui rassemble des mères, des grands-mères, et tous ceux et celles qui souhaitent protéger l’avenir des enfants. Leurs actions sont propulsées par le désir profond d’agir sur différents fronts pour protéger les générations futures et la planète face à l’urgence climatique et la dégradation des écosystèmes.

Meresaufront.org  | @meresaufront | #MèresAuFront #PourLaSuiteDuMonde

 

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *